Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Iajour meilleur buteur marocain dans l’histoire des Coupes africaines


Le MAT aux huitièmes de finale de la Ligue des champions



Iajour meilleur buteur marocain dans l’histoire des Coupes africaines
Le MAT se rapproche à grands pas sur du cercle réduit des grosses cylindrées du football continental. Les Tétouanais sont parvenus, samedi, à décrocher leur billet pour le tour des huitièmes de finale de la Ligue africaine des clubs champions, et ce en éliminant la formation nigériane de Kano Pillars. Certes, cette dernière s’était imposée au match retour des seizièmes devant son public par 2 à 1, mais le champion du Maroc avait fait l’essentiel il y a deux semaines à la maison, après avoir plié les débats de cette confrontation sur le large score de quatre à zéro.
Le but du club tétouanais a été inscrit par l’inévitable Mohcine Iajour, auteur déjà d’un joli triplé à l’aller, soit quatre réalisations en une seule rencontre. Sauf que sa performance ne s’arrête pas à ce niveau, mais au fait qu’il est devenu le meilleur buteur marocain dans l’histoire des Coupes africaines (21 buts). Une distinction tout à l’honneur de cet attaquant qui, après avoir traversé une mauvaise passe, a su revenir au meilleur de sa forme, au grand bonheur non seulement du MAT mais des deux équipes nationales, première et celle des locaux. Le MAT, qui avait éliminé au tour préliminaire le Cercle Olympique de Bamako, affrontera au stade des huitièmes de finale l’équipe égyptienne d’Al Ahly qui avait sorti la formation rwandaise d’APR. Un sacré morceau attend donc les protégés de Sergio Lobera qui aspirent à franchir ce cap et atteindre la phase de poules, concours réservé aux huit meilleurs clubs du continent.
A signaler que le MAT a regagné l’aéroport de Tétouan au petit matin de dimanche, ce qui n’a pas empêché les fans du club de se déplacer en masse pour réserver un accueil chaleureux aux partenaires du capitaine Aberhoun. Par ailleurs, si le Raja devait se qualifier hier, il aura à croiser le fer au stade des huitièmes de finale de cette C1 avec le club algérien de l’Entente de Sétif, tombeur de l’équipe gambienne de Real Banjul.
Comme précité, les Verts devaient affronter hier au match retour au Complexe Mohammed V les Sud-Africains de Kaizer Chief qui étaient arrivés à Casablanca avec le handicap d’un but concédé à l’aller à Durban.
A rappeler en dernier lieu qu’en Coupe de la CAF, le FUS devait lui aussi se produire hier à Lomé pour donner le ton à l’AS Port du Togo pour le compte du match retour des seizièmes de finale. A l’aller, le Fath, lauréat de ce trophée en 2010 et exempt du tour préliminaire, avait remporté le match sur la marque de 3 à 0.
Au cas où le FUS franchirait ce cap, il héritera soit du Zamalek d’Egypte, soit de Rayon Sport du Rwanda. Le FUS est désormais le seul représentant du football national à cette Coupe de la Confédération africaine, et ce après l’élimination d’entrée de la Renaissance de Berkane par les Maliens de Onze Créators.

 

Lundi 6 Avril 2015

Lu 2586 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs