Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

IMANOR décroche une nouvelle reconnaissance






L’Institut marocain de normalisation (IMANOR) a obtenu l’accréditation selon le Référentiel international ISO/CEI 17021-1 relatif aux exigences pour les organismes procédant à l’audit et à la certification des systèmes de management, pour ses activités de certification des systèmes de management de la qualité par rapport à la norme ISO9001 Version 2015.
Cette première accréditation dans son genre conduite par les services compétents du ministère chargé de l’Industrie habilité conformément à la loi à gérer le système marocain d’accréditation (SEMAC), est venue conforter la crédibilité et la rigueur reconnues à la certification IMANOR par l’ensemble des opérateurs économiques.
En effet, l’IMANOR bien que légitime de par la loi pour conduire la certification sur le plan national, a tenu à démontrer que ses pratiques, ainsi que la compétence de son personnel et de ses auditeurs, sont au niveau des exigences applicables dans le monde entier et des pratiques internationales en la matière.
Cette accréditation a été prononcée au mois de juin dernier à l’issue d’un processus d’évaluation mené pour le compte du SEMAC par des experts internationaux qui ont jugé conformes, suffisantes et satisfaisantes les dispositions établies et mises en œuvre par l’IMANOR pour la gestion des activités de certification ISO 9001 V 2015.
L’IMANOR doit cet accomplissement à la mobilisation de l’ensemble de son personnel et de ses auditeurs, et à la collaboration de ses clients et partenaires et notamment au professionnalisme de son comité pour la préservation de l’impartialité, composé de représentants des organismes publics, des organisations professionnelles, de l’administration et des associations de consommateurs.
L’IMANOR  œuvre en permanence pour rapprocher l’économie marocaine des exigences et attentes du marché mondial en matière d’évaluation de la conformité.
A travers cet engagement, l’IMANOR vise également à contribuer à la promotion des bonnes pratiques de la certification tierce partie au Maroc, basées sur l’impartialité, la compétence, la responsabilité, la transparence, et la confidentialité, pour que cette certification soit réellement fiable et créatrice de valeur pour les entreprises et leurs clients ainsi que pour les consommateurs et les pouvoirs publics. 

Libé
Lundi 17 Juillet 2017

Lu 314 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs