Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Huit victimes au Yémen dans un raid imputé à la coalition

Al-Qaïda fait sauter un commissariat de police




Un haut magistrat yéménite et sept membres de sa famille ont péri dans un raid aérien de la coalition menée par l'Arabie saoudite, qui a détruit leur maison dans la capitale Sanaa contrôlée par des rebelles chiites, a affirmé lundi l'un de ses proches.
 "Le juge Yahia Mohammed Rabia, son fils, trois femmes et trois enfants ont trouvé la mort lorsqu'un missile a touché leur maison", a indiqué à des journalistes le neveu du magistrat.
 Ce neveu, Ahmed Mohammed Mohammed, a fait sa déclaration devant les débris de la maison, située dans le centre de Sanaa, en affirmant qu'elle avait été touchée dans la nuit de dimanche à lundi par l'aviation de la coalition arabe.
 Il a indiqué que son oncle présidait le tribunal chargé des "affaires terroristes" et devant lequel ont été jugés de nombreux Yéménites, accusés d'appartenance à Al-Qaïda.
 Dix mois après le début de la campagne aérienne, l'aviation de la coalition continue de viser quasi-quotidiennement des cibles dans la région de Sanaa et le reste du Yémen, décrites comme des positions militaires des rebelles chiites Houthis pro-iraniens.
 Ces derniers restent maîtres de la capitale et d'une bonne partie du nord du Yémen et affirment que les raids de la coalition font essentiellement des victimes civiles.  Des organisations des droits de l'Homme et des ONG travaillant sur le terrain ont déploré de leur côté de nombreuses personnes tuées et blessées parmi les civils lors de raids aériens ou dans les combats entre Houthis et troupes fidèles au président Abd Rabbo Mansour Hadi.
Selon l'ONU, la guerre au Yémen a fait quelque 6.000 morts depuis mars, dont environ la moitié de civils.
Par ailleurs, cinq personnes, dont un officier de police, ont été tuées dimanche par des hommes armés à Aden, deuxième ville du Yémen, théâtre d'attaques quasi-quotidiennes et où les autorités peinent à rétablir l'ordre, selon des sources de sécurité.
 Le colonel Taha al-Soubeihi, son garde du corps et une femme ont trouvé la mort lorsque des inconnus ont ouvert le feu au passage de la voiture de cet officier de police dans le quartier résidentiel d'Al-Mansoura, ont ajouté ces sources.
Samedi soir, un jeune soldat, qui faisait partie de nouvelles recrues formées par une coalition militaire arabe pour mettre sur pied une armée régulière au Yémen, a été abattu par des inconnus, également à Al-Mansoura, a indiqué une source policière.
 Des tracts, distribués récemment par des jihadistes dans des mosquées d'Aden, ont mis en garde les jeunes contre leur enrôlement dans la future armée du président Abd Rabbo Mansour Hadi, accusé de chercher à "rétablir la tyrannie" dans le pays, selon des habitants.
A Crater, un autre quartier d'Aden, des inconnus ont tenté en vain samedi soir de kidnapper un homme, membre de la minorité musulmane des Bohras, une branche du chiisme, mais ont tué son fils qui l'accompagnait, selon une autre source de sécurité.
 Au moins quatre membres de cette communauté, forte de quelque 200 personnes à Aden, ont été enlevés ces dernières semaines par des islamistes sunnites et trois d'entre eux ont ensuite été relâchés contre le versement d'une rançon, a ajouté cette source.
 Ailleurs dans le sud du Yémen, des membres présumés d'Al-Qaïda ont fait sauter dimanche un commissariat de police à Houta, chef-lieu de la province de Lahej, sous contrôle des forces progouvernementales, ont indiqué des sources de sécurité sans faire état de victimes.
 "Les locaux du commissariat de police ont été soufflés par un engin explosif, commandé à distance par Al-Qaïda", a déclaré l'une de ces sources.
 Les locaux étaient inoccupés lors de l'attaque, survenue au lendemain d'une visite d'inspection par le nouveau chef régional de la police, le colonel Adel al-Halimi, nommé cette semaine par le président Hadi, selon les mêmes sources.

Mardi 26 Janvier 2016

Lu 1041 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs