Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Huit œuvres d’écrivains marocains en lice pour le Prix Grand Atlas




L'Ambassade de France au Maroc organise, jeudi prochain au siège de la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc (BNRM), la 23ème édition du Prix Grand Atlas dans le cadre de la Saison culturelle France-Maroc 2016.
Initié en partenariat avec la Bibliothèque nationale du Royaume du Maroc, le Prix Grand Atlas 2016, qui marque la rentrée littéraire, mettra à l’honneur la littérature marocaine francophone, la littérature jeunesse et la traduction littéraire, indique un communiqué conjoint des organisateurs.
De ce fait, les textes proposés seront l’occasion de faire entendre et connaître une richesse culturelle, une pensée en mouvement et reconstruire avec le lecteur une société du partage et de l’avenir. Cette année, l’écrivain, philosophe, romancière et intellectuelle engagée, Catherine Clément, présidera le jury de cette vingt-troisième édition du Prix Grand Atlas.
Elle sera entourée de nombreuses personnalités culturelles françaises et marocaines telles que Jalal El Hakmaoui poète, traducteur, critique de cinéma et journaliste indépendant, Mustapha Bencheikh, professeur de littérature française et comparée, spécialiste en littérature maghrébine francophone et en critique littéraire, Olivier Mongin, écrivain et essayiste français, Stéphanie Gaou qui a créé la librairie/galerie Les Insolites en 2010 à Tanger et enfin l’écrivain Farid Zahi. Temps fort de cette soirée qui connaîtra la remise du prix Grand Atlas 2016, Catherine Clément introduira la cérémonie par une réflexion : La leçon des sauvages, thématique liée à son œuvre inspirée de l’Afrique et de l’Inde.
Rappelons enfin que les ouvrages sélectionnés sont "Nous n'irons pas tous au Paradis", de Maria Gusseous, "Une histoire marocaine", d'Abdelkhaleq Jayed, "Le bois des ans", d'Abdesselam Cheddadi, "Best-Seller" de Réda Dalil, "Sainte Rita" de Hicham Lasri, "Le cahier de Zahir" de Réda Sadiki, "Guerres d'une vie ordinaire" de Lamia Berrada-Berca et "Le silence blanc" de Mokhtar Chaoui. Créé par l’ambassade de France en 1991 pour promouvoir l’édition marocaine, le Prix Grand Atlas 2016 place naturellement la culture et le livre sous le signe de la pensée, de l’ouverture et du débat.

Mardi 11 Octobre 2016

Lu 433 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs