Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Houda Rihani : "A la fin de ma carrière, je retournerais à la campagne"




Houda Rihani : "A la fin de ma carrière, je retournerais à la campagne"
Houda Rihani n'oubliera pas de sitôt les moments qu'elle a passés au Festival du film de Marrakech. Elle ne jouait pas dans un film en compétition officielle mais elle a pu vivre des moments intenses.
Tout a commencé par un contact de la Fondation du Festival qui lui a proposé d'apprendre une danse indienne à l'occasion de l'hommage rendu à l'acteur Shah Roh Khan._ _Elle a donc commencé l'épreuve de l'apprentissage. Une fois cette danse  assimilée, il fallait trouver le costume mais ce n'était pas chose difficile car il y avait une styliste qui avait des modèles indiens. " J'avais beaucoup d'appréhension au début surtout que j'allais danser devant une star internationale, une star qui a un succès énorme au Maroc. J'avais aussi peur pour la tenue, mais heureusement que le problème ne s'est pas posé », précise-t-elle. Des milliers de personnes étaient au rendez-vous pour voir leur idole. Houda pensait que Shah Roh Khan allait plutôt chanter mais il a partagé la danse avec elle sous les yeux émerveillés du public. "Je savais qu'il avait beaucoup de succès au Maroc mais pas à ce point. Je ne savais pas non plus que certaines personnes, à force de regarder le cinéma indien, sont arrivées à non seulement comprendre la langue indienne mais à déchiffrer ses secrets et ses codes », avoue-t-elle. Et d’ajouter : « D'ailleurs, c'est quelqu'un du public qui m'a montré comment faire le salut et ce qu'il fallait dire". Pour un instant, Houda Rihani a pu oublier son rôle d'actrice pour devenir hôtesse et accueillir, comme il se doit l'une des grandes vedettes de Bollywood.Il faut dire que c'est grâce à  son amabilité et à sa nature joviale qu’elle a pu réussir cette "mission". Elle ne cache pas qu’à ses débuts artistiques, elle penchait plutôt vers l'humour, mais les réalisateurs en ont décidé autrement. "Quand on m'avait proposé un rôle dans "Diabétique et hyper tendue", rappelle-t-elle, je n'ai pas hésité un instant  car je savais que le film était du genre humoristique et qu’il me convenait".
Lauréate de l'Institut supérieur des arts dramatiques et de l'animation culturelle (ISADAC), elle a pu se forger une carrière assez remarquée. Elle réussit toujours ses rôles et se montre sérieuse au travail même quand il s'agit d'un rôle facile. Mais c'est à la campagne qu'elle va se ressourcer quand l’envie la prend. Native de la région de Nouacer à Casablanca, elle pense toujours retourner à sa petite campagne à la fin de sa carrière. «Je pense toujours à la campagne et je compte m’y installer un jour pour faire du jardinage et entretenir un potager, car j'aime beaucoup le contact avec la nature », avoue-t-elle.

Par Abdessalam Khatib
Samedi 17 Décembre 2011

Lu 2624 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs