Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hommage posthume à Madrid à l'écrivaine et sociologue Fatima Mernissi




Un vibrant hommage a été rendu à l'écrivaine et sociologue marocaine feue Fatima Mernissi, lors d'une conférence-débat organisée, lundi dernier, à Madrid, à l'initiative du Forum interculturel hispano-arabe.
Intervenant lors de cette conférence, l'académicienne espagnole, Leonor Merino Garcia, a relevé que les ouvrages de Fatima Mernissi constituent une fenêtre d'Occident sur les réalités des sociétés arabes.
Experte des cultures islamique et occidentale, Mernissi a fait de ses ouvrages une référence indispensable pour comprendre la structure sociale et, particulièrement, le statut de la femme dans le monde arabe, a souligné Merino Garcia, enseignante dans plusieurs universités espagnoles. Qualifiant la défunte de "l'une des voix les plus éloquentes du féminisme arabe", elle a fait observer que Fatima Mernissi a profité de son ouverture sur  la culture occidentale pour exposer ses idées au niveau académique, tout en  surmontant les divergences entre les cultures occidentale et arabe.
Au fil de ses livres, feue Mernissi a partagé avec le monde ses conclusions  et ses idées sur les différents aspects des sociétés arabes, tout en se  focalisant sur les théories occidentales et islamiques concernant la situation  de la femme arabe et musulmane, a-t-elle relevé. Et d'ajouter que les ouvrages de  Mernissi, qui ont atteint une  reconnaissance mondiale et ont été traduits dans plusieurs langues, doivent  être étudiés davantage par les chercheurs. Selon Merino Garcia, Mernissi s'est attaquée à la question de la femme en  étant persuadée qu'il s'agit de la clé de la compréhension de la société dans  le monde arabo-musulman, abstraction faite de son niveau culturel ou social,  rappelant que la defunte a appelé à miser sur l'alphabétisation et l'éducation  des femmes arabes pour améliorer leur situation et consolider leur contribution à  la vie sociale et culturelle.
La pensée de la défunte repose sur la compatibilité entre les préceptes de  l'Islam et les valeurs de la liberté et des droits de l'Homme, a encore insisté  l'intervenante, notant que Mernissi a démantelé les théories cherchant à lier  l'Islam à l'exclusion de la femme.
Fatima Mernissi est décédée le 30 novembre dernier à Rabat, à l'âge de 75  ans, des suites d'une longue maladie. Elle a fait ses études au Maroc puis en France et aux Etats-Unis, avant d'enseigner à l'université Mohammed V de Rabat. Sociologue et écrivaine de renom, elle mène en parallèle un combat pour l'égalité et l'émancipation de la femme, en écrivant plusieurs livres sur cette thématique, dont "Sexe, idéologie et Islam", "Le Harem politique" et "Chahrazade n'est pas marocaine".

Jeudi 17 Décembre 2015

Lu 240 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs