Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hommage mérité à Ikram Kabbaj




C'est un hommage vibrant qui a été rendu à la sculpteuse Ikram Kabbaj par la Fondation "The art company" récemment à Casablanca. _En effet, le public aussi nombreux qu'averti a pu découvrir ou, pour certains, redécouvrir la carrière de cette artiste-plasticienne dont les sculptures meublent bien des espaces et des places publiques de par le Maroc. _Beaucoup se demandent comment Ikram a pu continuer une expression artistique qui demande beaucoup d'efforts aussi bien matériels qu'intellectuels et logistiques. 
Car, à la différence de la peinture, la sculpture demande de l'espace, beaucoup de matériaux et surtout, de patience.  Mais tout cela n'a jamais posé problème à cette artiste déterminée. Malgré ces conditions difficiles, elle est parvenue à se surpasser et s'affirmer. Cela a demandé du temps et de la patience et c'est ce que l'assistance avait remarqué justement lors de la soirée d'hommage.  Une dame posée, passionnée et déterminée.  Il va sans dire que la production plastique au niveau de la peinture est plus aisée, et ce à tous les points de vue même sur le plan commercial.
Les gens hésitent en effet, à acquérir une sculpture surtout lorsqu'elle est de grande dimension mais peuvent, par contre, opter pour un tableau, car c'est plus facile à transporter.  Pour les sculptures, c'est une autre paire de manches.  Les acquéreurs potentiels restent les institutionnels, les entreprises et les communes.  A Casablanca, pendant quelque temps, les gens pouvaient admirer des sculptures d’Ikram Kabbaj qui étaient exposées au parc face à la wilaya.  On croyait que ces œuvres allaient faire partie du paysage pour de bon, mais quelle a été la frustration lorsque cela a été repris, pour ne pas dire confisqué.
Ikram Kabbaj est une artiste qui évite la facilité.  Même au niveau de la sculpture, elle utilise des matériaux difficiles à manier.  Ce n'est pas le bois, ni le fer, ni la glace.  C'est la pierre qui l'intéresse et qui l'habite.  Une matière très difficile à dompter et qui, en plus, demande beaucoup d'efforts physiques. Pour les thèmes choisis, ils sont inspirés de notre vécu et de notre quotidien.  Certes, la femme est très présente dans les œuvres d’Ikram Kabbaj.  Mais ne trouve-t-on pas cette même femme dans la peinture qui se donne plus facilement.  Une façon de dire que cette femme sculptée ou plutôt l'image qu’elle veut en donner  est autrement plus consistante et plus exigeante.
Autre mérite de Ikram Kabbaj, un mérite auquel on ne fait pas attention et qui saute pourtant aux yeux est le fait de rendre l'art accessible à tous et de l'exposer sur les places publiques.  Et si les artistes peintres qui prétendent rapprocher l'art des gens sont nombreux et ne le font que lorsque le profit est assuré, ce n'est pas le cas d’Ikram Kabbaj qui le fait réellement et s'y implique sans tambour ni trompette. Cette artiste plutôt discrète n'en cache pas moins une énergie qui lui donne force et détermination à relever les grands défis et braver les conjonctures les plus défavorables. _Son talent est connu et reconnu non seulement au Maroc mais partout, car ses sculptures font le tour du monde et investissent les espaces les plus prestigieux.
On en trouve en Turquie, au Vietnam, en Espagne, en France, en Grande- Bretagne, en Suède, aux Etats-Unis, en Corée, en Belgique etc.  Cette artiste que la critique a découverte dans les années 80 a fait beaucoup de chemin.  Son succès, elle le doit à son talent et à sa volonté.  Elle ne cherche pas à être surmédiatisée ni à briller sous les feux de la rampe.  Son souci, c'est de créer et produire sans se soucier du reste. 
Une démarche qui en dit long sur la pudeur artistique d’Ikram Kabbaj qui passe pour être la meilleure sculpteuse non seulement au Maroc mais aussi à l’étranger,  car si l'on connaît des peintres, des céramistes et d'autres artistes plasticiens qui, de temps à autre, défrayent la chronique, Ikram Kabbaj, elle, travaille en silence et produit à souhait.  C'est une source de création inépuisable. 

PAR ABDESLAM EL KHATiB
Samedi 28 Mai 2011

Lu 478 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs