Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hommage à la comédienne Fatima Khaïr et à l’acteur Abdelaziz Makhyoun

Festival international du film transsaharien de Zagora




Hommage à la comédienne Fatima Khaïr et à l’acteur Abdelaziz Makhyoun
La dixième édition du Festival international du film transsaharien de Zagora (FIFT) qui aura lieu du 19 au 24 novembre, rendra un vibrant hommage à la comédienne marocaine Fatima Khaïr et à l’acteur égyptien Abdelaziz Makhyoun.
A travers ce choix, les organisateurs entendent manifester un geste de reconnaissance envers une carrière riche des deux artistes qui ont pu apporter une valeur ajoutée indéniable à la scène télévisuelle et cinématographique dans leurs pays respectifs.
Native de Casablanca, Fatima Khaïr est lauréate du Conservatoire municipal de musique et de théâtre. Elle fera ses premiers vers la fin des années quatre-vingts, mais le grand public la découvrira à travers ses rôles dans «Classe n°8», «Regraguia», «Khoulkhal Al Batoul», «La vie continue», «La brigade», «Saïda», ce qui lui a valu le prix de meilleure actrice de télévision en 2002.
Sur le grand écran, Fatima a pu laisser une empreinte indélébile grâce à des œuvres cinématographiques marquantes telles que «Le voleur des rêves», «Des femmes et des femmes», «Yakout», «Les ailes brisées», «Châtiment», entre autres. Une filmographie importante qui lui a permis de tourner avec de nombreux réalisateurs marocains notamment Saâd Chraïbi, Hakim Nouri, Kamal Kamal, Adel El Fadili, Farida Bourkia, Jamal Belmejdoub.
Au cours de sa carrière, Fatima a été récompensée par plusieurs prix à Johannesburg, Damas, Khouribga, Bahreïn... Elle recevra un prix d’honneur pour l’ensemble de sa carrière lors du prochain Festival international du film en Syrie.
L’acteur égyptien Abdelaziz Makhyoun à qui le Festival transsaharien rendra également hommage présente une carrière riche : théâtre, télévision et cinéma.
Agé de 70 ans, l’acteur est diplômé de l’Institut d’art dramatique. Il a étudié depuis son jeune âge la musique et l’interprétation avant de rejoindre la troupe théâtrale de la télévision. Il a ensuite fondé la troupe du théâtre des paysans et s’est converti à la mise en scène.
Au cours d’une longue carrière, Makhyoun a campé plusieurs rôles, à travers des films tels que «Alexandrie, pourquoi?» (1976), «Porte d’Orient» (1988), «Mendiants et nobles» (1991), «Période difficile» (1993), entre autres.

E-M
Lundi 18 Novembre 2013

Lu 1507 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs