Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hommage à Paris au sociologue, poète et artiste peintre Mustapha Saha




L’Association “Les artistes de la Kasbah” au Maroc rendra un hommage au sociologue, poète et artiste peintre  Mustapha Saha, lors d’une rencontre, prévue du 11 au 16 avril courant à Paris. Auteur de nombreuses études en sociologie urbaine, artiste exposant dans “Le Maroc contemporain” à l’Institut du monde arabe à Paris, Mustapha Saha mène actuellement une recherche sur les mutations civilisationnelles induites par la révolution numérique et sur les transfigurations urbaines.  
Il vient de publier “De la métamorphose de l’être en spectre urbain” (Architecture et Environnement, février 2016) et d’écrire l’ouvrage “Haïm Zafrani, penseur de la diversité”. Il prépare aussi la sortie de plusieurs livres, dont “L’arpenteur d’infini” (recueil de poèmes), “Le traité du diversalisme” et “Le mausolée littéraire”.
Cette manifestation, en plus de soutenir la paix et la tolérance, vise à promouvoir le développement culturel et artistique dans les pays arabes en créant un espace de rencontres entre les artistes arabes et leurs homologues  français, ce qui contribuera à enrichir les uns et les autres de nouvelles expériences en s’ouvrant et découvrant la culture de l’autre, selon les organisateurs. Le programme de la rencontre comporte plusieurs activités, notamment l’ouverture d’une exposition d’arts plastiques à la galerie parisienne “Alain  Challier”, avec la participation de 60 artistes de divers pays arabes et  européens, des séminaires, ainsi que des sorties touristiques pour visiter et découvrir des monuments, galeries et musées de la capitale française.

Vendredi 8 Avril 2016

Lu 1226 fois


1.Posté par Christine Chotel le 08/04/2016 09:24
Le correcteur de "Libération" a mis au passé deux verbes du texte original de la MAP ("a mené" au lieu de "mène", et "préparait" au lieu de "prépare"), ce qui altère et dénature le sens de l'article. Mustapha Saha, à qui cet hommage international sera rendu, est plus actif et plus créatif que jamais. Il expose, à cette occasion, une grande peinture sur toile représentant le portrait du regretté Tayeb Saddiki. C.C.

2.Posté par Libé Libé le 08/04/2016 11:39
C'est fait. Les deux verbes ont été remis dans leur contexte initial. Désolé pour l'erratum.
Cordialement

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs