Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hollande en visite dans les territoires palestiniens

Jérusalem doit devenir la capitale de deux Etats




Hollande en visite dans les territoires palestiniens
Le président français François Hollande est arrivé lundi à la présidence palestinienne à Ramallah, en Cisjordanie, lors de sa première visite officielle dans les Territoires palestiniens.
Le chef de l’Etat français a été accueilli par le président Mahmoud Abbas, et un parterre de dirigeants palestiniens, dont le chef de la délégation aux négociations de paix avec Israël, Saëb Erakat.
Geste hautement symbolique, il a déposé une gerbe au mausolée du dirigeant historique palestinien Yasser Arafat, décédé le 11 novembre 2004 dans un hôpital militaire près de Paris.
Au cours de sa visite d’une demi-journée à Ramallah, M. Hollande  s’est entretenu avec Mahmoud Abbas avant une rencontre avec la société civile.
Le président français a débuté sa journée à Jérusalem-Est par une rencontre avec des dignitaires chrétiens et des personnalités palestiniennes à l’église Sainte-Anne des Croisés. «Jérusalem doit devenir la capitale de deux Etats si les négociations aboutissent, si un accord de paix est trouvé» entre Israéliens et Palestiniens, a-t-il souligné.
Puis le président français est entré dans le vif du sujet avec son homologue palestinien Mahmoud Abbas auquel il a dû confirmer le versement d’une «aide budgétaire» de dix millions d’euros, proposer un programme de formation des fonctionnaires de l’Autorité palestinienne et confirmer l’ouverture d’un lycée français à Ramallah. L’aide globale annuelle de la France à l’Autorité, au travers de l’Union européenne et de programmes de développement, atteint une cinquantaine de millions d’euros, ce qui fait de Paris l’un de ses principaux contributeurs internationaux.
Les deux hommes évoqueront sans nul doute aussi l’épineux contentieux des colonies juives dans les Territoires occupés qui menace le processus de paix même si, dans une interview exclusive à l’AFP, Mahmoud Abbas a assuré que les négociations de paix avec Israël iraient jusqu’au bout des neuf mois prévus, «quoi qu’il arrive».

Libé
Mardi 19 Novembre 2013

Lu 350 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs