Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hold-up avorté in extremis à Tétouan

Du tout bon pour le Raja de sortie à El Jadida nouveau fief de l’ASFAR




Hold-up avorté in extremis à Tétouan
Un but gag qui certainement restera dans les annales autant qu’un certain penalty d’Askry, offert par Qinani et Halhoul sur une bévue partagée à la dernière seconde de la partie, a privé le MAS d’une victoire précieuse, lundi, à Tétouan face au MAT en baisser de rideau de la vingt-cinquième journée. 
En effet, pensant avoir fait le plus dur en menant à la marque depuis le quart d’heure de jeu sur un but d’Abdelhadi Halhoul, héros heureux et malheureux et qui par ailleurs fut excellent tout au long de la partie, Qinani après avoir intercepté une balle aérienne feint la blessure et cherche la touche de la main. Abdelhadi Halhoul, n’ayant pas compris son gardien ne laisse pas sortir, récupère le ballon, glisse et se le fait subtiliser par Zakari El Melhaoui. Le médian, d’un tir lointain, brosse astucieusement dans les filets laissés vides par la simulation fatale du keeper fassi.
 Le MAT sauvait sur le fil le point du seul nul de cette journée qui aura été caractérisée par sept victoires dont deux en déplacements. Le MAS de l’unité engrangée met le premier relégable l’OCK à quatre points au classement tandis que le MAT avec une rencontre en moins garde sa tête à trois longueurs du dauphin surprise, le KACM. Les hommes d’Aziz El Amri semblent ces derniers temps marquer le pas, ils n’ont récolté en trois rencontres que deux points sur les neuf possibles. Du tout bon pour leurs rivaux dans la lutte au titre dont le plus dangereux reste, sans aucun doute, le Raja qui affiche une forme époustouflante en ce moment. Quoique à huit points d’écart, les Verts qui se déplacent aujourd’hui à El Jadida pour jouer l’ASFAR à 17 heures en match retard de la vingtième journée, auront certainement leur mot à dire dans la dernière ligne droite. 
Pour cela, le Raja qui n’a pas tout à fait son destin en mains, se doit de jouer le sans-faute pour espérer reconquérir son titre. Cela commence ce mercredi par le stade El Abdi d’El Jadida où il aura à affronter, l’ASFAR. Rachid Taoussi, dont la formation tout au long de la phase retour n’a jamais été défaite mais n’a pas été fringante non plus, s’est, semble-t-il, projeté vers l’avenir et essaye de mettre un ensemble performant et digne du statut de l’ASFAR.
Mais voilà, le Raja qui passe pour être la bête noire des Militaires, du moins pour ces deux dernières années, où en six rencontres toutes compétitions confondues, l’ASFAR n’a jamais gagné, concédant deux défaites à Casablanca pour quatre nuls dont deux blancs et un, en déplacement tentera de passer outre cet état d’esprit et de s’imposer.  Ça promet ! Et pour peu que le hooliganisme, qui généralement accompagne cette rencontre ne soit pas de la partie, le déplacement par El Jadida vaut le coup. Bon spectacle!
 

Mohamed Jaouad Kanabi
Mercredi 16 Avril 2014

Lu 844 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs