Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hitzfeld : Continuer à écrire l'histoire




Hitzfeld : Continuer à écrire l'histoire
"On a commencé à écrire une histoire, on peut 
la continuer", a assuré 
mercredi l'entraîneur 
Ottmar Hitzfeld, qui a loué les qualités mentales de la Suisse après sa victoire contre le Honduras.
 
 Quel est votre sentiment après cette victoire et la qualification en 8e de finale?
 
"Je veux féliciter ceux qui ont joué. On a joué contre un adversaire très fort, mais aussi le climat. On était conscient du problème, on l'avait analysé. On était convaincu de pouvoir atteindre les 8e de finale. Je connais parfaitement les points forts de mes joueurs. On a montré de la discipline, une envie de courir, d'être solidaire. Il y a eu un bel esprit de corps. L'équipe a montré de la force et de la volonté. Elle s'est dépassée et a fait preuve de passion. Parfois c'est bien la souffrance, et aujourd'hui on a un peu souffert pour avancer. On va récupérer, on va rentrer tard. C'est important de se reposer demain, de se soigner, de compenser la perte de liquide, et pas avec de l'alcool! Avec de l'eau et des sels minéraux. Et ensuite, on passera à la préparation du match contre l'Argentine".
 
Sentiez-vous Shaqiri touché par les critiques avant son coup d'éclat?
 
"Trois buts, c'est formidable et il faut le féliciter. Mais je n'avais pas vu jusque-là ses matches aussi négativement que certains experts. Même contre la France, dans sa position, il avait pu amorcer des contre-attaques. C'était important de pouvoir compter sur lui et de savoir que l'équipe pouvait compter sur lui. On est conscient de ses qualités. Il a montré ce qu'il est capable de faire. Il a confirmé tout son potentiel alors qu'il évolue dans une position axiale qui est un peu neuve pour lui et qui lui demande de plus courir au milieu. Evidemment le Honduras aussi a eu des occasions et il faut aussi féliciter notre gardien qui a bien réagi. Chaque joueur a été à sa limite".

Justement, comment comptez-vous vous y prendre contre l'Argentine?
 
 "A partir de maintenant, tout est question de motivation. On a commencé à écrire une histoire, on peut la continuer. Se qualifier ne sera pas facile mais contre l'Argentine on n'a rien à perdre. On n'a même tout à gagner. Il faudra prendre les bonnes décisions mais on a nos chances. On verra comment on joue, je ne sais pas encore ce qu'on va faire d'un point de vue tactique. Il faudra analyser ce qu'il s'est passé contre le Honduras et en fonction de cela créer la bonne stratégie". 

AFP
Vendredi 27 Juin 2014

Lu 169 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs