Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Histoire d’Aladdin ou la lampe merveilleuse




Histoire d’Aladdin ou la lampe merveilleuse
D’abord il voulut prendre place sur le bord du sofa ; mais comme il vit que la princesse ne voulait pas s’asseoir dans la sienne qu’il ne se fût assis où elle souhaitait, il obéit. Quand le magicien africain fut placé, la princesse, pour le tirer de l’embarras où elle le voyait, prit la parole en le regardant d’une manière à lui faire croire qu’il ne lui était plus odieux comme elle l’avait fait paraître auparavant, et elle lui dit : « Vous vous étonnerez sans doute de me voir aujourd’hui tout autre que vous ne m’avez vue jusqu’à présent, mais vous n’en serez plus surpris quand je vous dirai que je suis d’un tempérament si opposé à la tristesse, à la mélancolie, aux chagrins et aux inquiétudes, que je cherche à les éloigner le plus tôt possible dès que je trouve que le sujet en est passé. J’ai fait réflexion sur ce que vous m’avez représenté du destin d’Aladdin, et, de l’humeur dont je connais mon père, je suis persuadée comme vous qu’il n’a pu éviter l’effet terrible de son courroux. Ainsi, quand je m’opiniâtrerais à le pleurer toute ma vie, je vois bien que mes larmes ne le feraient pas revivre.
C’est pour cela qu’après lui avoir rendu, même jusque dans le tombeau, les devoirs que mon amour demandait que je lui rendisse, il m’a paru que je devais chercher tous les moyens de me consoler. Voilà les motifs du changement que vous voyez en moi. Pour commencer donc à éloigner tout sujet de tristesse, résolue à la bannir entièrement, et persuadée que vous voudrez bien me tenir compagnie, j’ai commandé qu’on nous préparât à souper.
Mais comme je n’ai que du vin de la Chine et que je me trouve en Afrique, il m’a pris une envie de goûter de celui qu’elle produit, et j’ai cru, s’il y en a, que vous en trouverez du meilleur.» Le magicien africain, qui avait regardé comme une chose impossible le bonheur de parvenir si promptement et si facilement à entrer dans les bonnes grâces de la princesse Badroulboudour, lui marqua qu’il ne trouvait pas de termes assez forts pour lui témoigner combien il était sensible à ses bontés ; et, en effet, pour finir au plus tôt un entretien dont il eût en peine à se tirer s’il s’y fût engagé plus avant, il se jeta sur le vin d’Afrique, dont elle venait de lui parler, et lui dit que parmi les avantages dont l’Afrique pouvait se glorifier, celui de produire d’excellent vin était un des principaux, particulièrement dans la partie où elle se trouvait ; qu’il en avait une pièce de sept ans, qui n’était pas encore entamée, et que, sans le trop priser, c’était un vin qui surpassait en bonté les vins les plus excellents du monde, « Si ma princesse, ajouta-t-il, veut me le permettre, j’irai en prendre deux bouteilles, et je serai de retour incessamment.
-Je serais fâchée de vous donner cette peine, lui dit la princesse ; il vaudrait mieux que vous y envoyassiez quelqu’un.
-Il est nécessaire que j’y aille moi-même, repartit le magicien africain ; personne que moi ne sait où est la clef du magasin, et personne que moi aussi n’a le secret de l’ouvrir.
– Si cela est ainsi, dit la princesse, allez donc, et revenez promptement. Plus vous mettrez de temps, plus j’aurai d’impatience de vous revoir ; et songez que nous nous mettrons à table dès que vous serez de retour.» Le magicien africain, plein d’espérance de son prétendu bonheur, ne courut pas chercher son vin de sept ans, il y vola plutôt, et il revint fort promptement. La princesse, qui n’avait pas douté qu’il ne fît diligence, avait jeté elle-même la poudre qu’Aladdin lui avait apportée, dans un gobelet qu’elle avait mis à part, et elle venait de faire servir.
(A suivre)

Libé
Mardi 29 Octobre 2013

Lu 551 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs