Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Herrera : l'arbitre nous a éliminés




Herrera : l'arbitre nous a éliminés
Le sélectionneur mexicain 
Miguel "Piojo" Herrera 
a dimanche eu des mots très durs à l'encontre de l'arbitre portugais Pedro Proença, 
coupable à ses yeux d'avoir "éliminé" le Mexique en 
sifflant un "penalty inventé" en 8e de finale du Mondial-2014 remporté par 
les Pays-Bas (2-1).
 
Comment analysez-vous la performance de votre équipe ?
 
"Je suis fier d'avoir dirigé ce groupe. Ils relèvent toujours la tête. Ils ont fait un grand match, un grand Mondial. (...) L'équipe a très bien joué mais nous avons eu des moments d'inattention, notamment sur le ballon repoussé qui a conduit à l'égalisation. Mais ce que je retiens, c'est que sur quatre matches ici (au Brésil), nous avons eu trois matches avec un arbitrage désastreux. Aujourd'hui (dimanche), c'était un arbitre de la même confédération qu'une des deux équipes. Quand il y a des décisions litigieuses, c'est toujours aux dépens du Mexique. Cela été un penalty inventé. Les Pays-Bas ont bien fait les choses mais ils ont eu l'aide de l'arbitre pour passer au tour suivant."
 
Quelles leçons le Mexique peut-il tirer de cette nouvelle élimination, la sixième consécutive en huitièmes de finale d'un Mondial ?
 
"La raison principale de notre élimination est liée à ce monsieur avec un sifflet (l'arbitre portugais Pedro Proença). Il nous a éliminés du Mondial. Sur le premier but, il y a un manque d'attention de notre part, mais ensuite, il invente une faute, il invente un penalty décisif et on quitte le Mondial sur ce penalty tendancieux. J'espère que la commission des arbitres verra tout cela et enverra (Proença) à la maison, tout comme nous."
 
En fin de match, vos joueurs ont-ils souffert de la chaleur ?
 
"Cela va à l'encontre du football de jouer sous ce type de climat. Une équipe aussi forte que les Pays-Bas a vu son rythme baisser. Aucune équipe ne peut garder son vrai niveau. Il y a la fatigue, l'étouffement, le soleil, l'humidité... (...) Mais je pense que nous avons plus couru parce que nous leur avons laissé la possession de balle. Nous aurions dû emmener le ballon au poteau de corner. Il nous a manqué un peu d'expérience. En 2006, nous avions perdu (contre l'Argentine en huitièmes) sur un magnifique but de Maxi Rodriguez. Aujourd'hui, ç'a n'a pas été un but mais une décision arbitrale. Cet arbitre ne doit plus arbitrer dans ce Mondial."
 

AFP
Mardi 1 Juillet 2014

Lu 328 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs