Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

HeidelbergCement lance une OPA sur les Ciments du Maroc

Une fusion en réponse à l’alliance Holcim-Lafarge




L’Autorité marocaine du marché des capitaux (AMMC) vient de déclarer recevable le projet d’Offre publique d’achat obligatoire (OPA) visant les actions de la société Ciments du Maroc, déposé en date du 4 juillet 2016 par HeidelbergCement France SAS.
Selon un communiqué de l’AMMC, l'OPA vise l’acquisition des actions Ciments du Maroc non détenues par le Groupe Heidelberg, soit 5.441.450 actions, au prix unitaire de 1.130 dirhams.
Les autres actionnaires de Ciments du Maroc auront la possibilité d’apporter, intégralement ou partiellement, leurs actions à l’offre, ajoute la même source, notant que l’initiateur de l’opération, s'engage à acquérir de manière ferme et irrévocable la totalité des actions apportées à l’OPA par les actionnaires de la société.
Aucun seuil de renonciation n’est prévu dans le cadre de la présente OPA, relève le gendarme de la Bourse, précisant que HeidelbergCement France SAS envisage d’arrêter ses achats sur la valeur Ciments du Maroc, à l’exception des actions apportées dans le cadre de cette opération. En date du 1er juillet 2016, HeidelbergCement France SAS a acquis auprès d’Italmobiliare et d’HeidelbergCement AG une participation représentant 45 % du capital et des droits de vote dans la maison-mère de Ciments du Maroc, Italcementi.  Cette transaction a été réalisée conformément au contrat d’acquisition conclu entre le géant allemand HeidelbergCement AG et Italmobiliare en date du 28 juillet 2015 et à des contrats d’acquisition postérieurs.
Au Maroc, l’acquisition par HeidelbergCement France SAS de 45% du capital et des droits de vote d’Italcementi s’est traduite par une prise de participation indirecte, dans Ciments du Maroc, à hauteur de 62,31% du capital et des droits de vote, et par le franchissement indirecte, à la hausse, du seuil de 40% des droits de vote entraînant l’obligation de déposer une OPA sur les actions Ciments du Maroc.
Ainsi, conformément aux dispositions de l’article 31 de la loi n° 26-03 relative aux offres publiques sur le marché boursier telle que modifiée et complétée, HeidelbergCement France SAS a déposé un projet d’OPA obligatoire sur les actions Ciments du Maroc, que l’AMMC déclare recevable après examen. Le calendrier définitif de l’opération sera fixé ultérieurement après validation préalable de la Bourse de Casablanca.
Par conséquent, la cotation des titres Ciments du Maroc, suspendue le 4 juillet dernier à la demande de l’AMMC selon les dispositions de l’article 30 de la loi susmentionnée, a repris le 5 août courant.  
Il convient de rappeler que l’OPA du géant allemand du ciment qui est aussi le plus gros producteur au monde de granulats et l’un des acteurs majeurs du secteur de la production de béton et de ciment est intervenu après l’acquisition par HeidelbergCement de 45% du capital d’Italcementi auprès d’Italmobiliare, franchissant ainsi le seuil de 40% des droits de vote de Ciments du Maroc.
Après la fusion de deux leaders mondiaux du ciment à savoir: les Groupes français Lafarge et suisse Holcim, le géant allemand HeidelbergCement a ainsi jeté son dévolu sur son concurrent italien Italcementi, avec pour ambition de se positionner en tant que numéro un mondial dans les agrégats et numéro deux dans le ciment. Suivant l’adage qui dit que l’union fait la force, le secteur cimentier vit actuellement une vaste phase de consolidation mondiale avec la finalisation de l’alliance Lafarge-Holcim et celle de la transaction d’achat de près de la moitié du capital de la maison mère de Ciments du Maroc par HeidelbergCement.
Si l’alliance LafargeHolcim et la Société nationale d’investissement (SNI), devait accoucher de «la première capitalisation boursière industrielle de la Place casablancaise et le deuxième groupe cimentier coté en Afrique», la fusion HeidelbergCement-Italcementi conduira, quant à elle, à la création « d’un acteur de renommée internationale dans le secteur de matériaux de construction».

Un mastodonte allemand

HeidelbergCement (anciennement Heidelberger Zement) est une entreprise allemande dont le siège est à Heidelberg. L'entreprise est le plus gros producteur allemand de ciment.  A l'échelle mondiale, en termes de capacité de production, HeidelbergCement est le deuxième plus grand groupe cimentier (200 millions de tonnes/an) après le franco-suisse Lafarge-Holcim (340 millions de tonnes/an) et avant le mexicain Cemex (94 millions de tonnes/an).

Hausse des bénéfices de Ciments du Maroc

Ciments du Maroc a annoncé un chiffre d'affaires en hausse de 8,5% pour 2015 à 3,73 Mds de dirhams. Les volumes écoulés sont en hausse de 1,2%. L'excèdent brut d'exploitation affiche pour sa part une hausse plus rapide (+13,3%) à 1,68 Md de dirhams, grâce à une bonne maîtrise des charges, alors que le résultat d'exploitation gagne près de 15% à 1,1 Md de dirhams.
 Le cimentier a également profité de reprises partielles sur les provisions enregistrées précédemment concernant sa participation dans l'égyptien Suez Cement pour afficher un bénéfice net consolidé de 1 Md de dirhams, en hausse de 34,5%.

Mercredi 10 Août 2016

Lu 1094 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs