Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hausse des prix des communications du fixe

La facture mensuelle Internet, ADSL et Internet mobile enregistre une baisse de 70% entre 2010 et 2015




Les derniers chiffres des marchés de l’Internet, du mobile et du fixe viennent de tomber. Selon l'Agence nationale de réglementation des télécommunications (ANRT) qui vient de publier une synthèse de l'évolution du marché national des télécommunications sur la période 2010-2015, la facture mensuelle Internet, ADSL et Internet mobile a enregistré une baisse importante de l'ordre de 70% sur cette période.
La synthèse démontre également que la facture mensuelle moyenne par abonné de l’Internet mobile s'est établie à 17 DH HT par mois, soit une baisse de 71% en cinq ans, celle de l'ADSL a enregistré une baisse de près de 32% depuis 2010.
Aussi, l’on signale de même source que plus de 90% des abonnés Internet utilisent les accès Internet mobile.
En outre, l’Agence informe que l'usage moyen mobile mensuel a atteint l’année dernière un total de 101 minutes par ligne enregistrant ainsi une augmentation de plus de 146% par rapport à celui observé en 2010.
Et d’expliquer cet accroissement important des volumes de minutes sortantes, principalement, par la baisse de près de 76% par rapport à la même période de 2010 des prix mesurée par le revenu moyen par minute (ARPM) qui s'est situé, fin 2015, à 0.27 DHHT/minute ajoutant que cette forte augmentation des usages a été observée à partir de 2010 en raison notamment d'une forte dynamique concurrentielle.
Quant aux prix des SMS, la même source fait savoir qu’ils ont suivi la même tendance de baisse pour atteindre un ARPM de 0.03 DHHT/message à fin 2015, soit une baisse d'environ 92% en comparaison avec l'année 2010.
Pour ce qui est de l'évolution du marché du fixe, les principaux indicateurs montrent, selon l'ANRT, une régression, depuis 2010, des parcs et des volumes de trafic, une faible évolution des usages moyens ainsi qu’une augmentation de l'ARPM voix, en raison d'une concurrence faible sur ce segment.
Par ailleurs, en publiant les principaux indicateurs du marché des télécommunications au titre du 4ème trimestre 2015, l’Agence dévoile que les prix des communications mobiles, mesurés par le revenu moyen par minute (ARPM), ont aussi suivi la même tendance baissière en accusant une baisse annuelle de 16 % faisant ressortir qu’à fin 2015, l'ARPM mobile s'est établi à 0,27 DHHT/min, contre 0,32 DHHT/min une année auparavant. Et de noter que le segment fixe a, en revanche, enregistré, une hausse de 17%, passant de 0,78 DHHT/min à fin 2014 à 0,91 DHHT à fin 2015.
Dans la foulée, l’ANRT a indiqué que la facture moyenne mensuelle de l'Internet mobile a enregistré une baisse de 6 % en s'établissant à 17 DHHT/client à fin 2015, alors que la facture de l'ADSL a connu une légère hausse de 1% en s'élevant à 94 DHHT/client à fin 2015.
Résultat des courses, la facture moyenne par client Internet a connu une hausse de 4%, atteignant 24DHHT/mois à fin 2015, contre 23 DHHT, une année auparavant, note-t-on de même source avant de préciser que le nombre de minutes mobiles consommées a atteint 101 minutes en moyenne par client par mois à fin 2015, soit une hausse de 10% en un an.
Cette croissance, poursuit l'Agence, s'accompagne d'une évolution du trafic sortant mobile qui augmente de 9,56 % sur une année, avoisinant les 53 milliards de minutes au titre de l'année 2015.
Pour le segment fixe, l'usage moyen sortant mensuel par abonné a évolué de 2% sur une année, passant de 121 minutes par client par mois en 2014 à 124 en 2015, tandis que le trafic voix sortant pour ce même segment a connu une baisse annuelle de l'ordre de 10,73% à près de 3,5 milliards de minutes au titre de l'année 2015, souligne l’ANRT.
Et de mettre en exergue en ce qui concerne l'évolution du nombre des abonnés, le parc mobile a connu une baisse annuelle de 2,35%, faisant observer qu'à fin 2015, le Maroc comptait 43,08 millions d'abonnés mobiles avec un taux de pénétration d'un peu plus de 127%.
De même, la répartition du parc mobile selon le mode de facturation montre une évolution annuelle positive de 14,77% du parc post-payé qui a atteint 2,66 millions d'abonnés, observe l'Agence, précisant que cette progression se fait aux dépens du parc du prépayé qui a baissé de 3,30% pour atteindre 40,41 millions d'abonnés.
Pour ce qui est du parc fixe, il a marqué, quant à lui, une baisse annuelle de 10,67% en s'établissant à 2,22 millions d'abonnés, dont 470.344 en mobilité restreinte (en baisse annuelle de 41,96%).
«Le parc des abonnés Internet connaît l'évolution la plus importante de tous les segments», fait remarquer l’Agence précisant qu’il s'est établi à fin 2015 à 14,47 millions, affichant un taux de croissance annuelle de 45,16% et un taux de pénétration qui a atteint 42,75%.
Aussi, le parc Internet mobile, indique-t-on de même source, a marqué une progression annuelle de 48,45% avec 13,34 millions d'abonnés, alors que le parc ADSL qui compte 1,13 million d'abonnés, a enregistré également une croissance annuelle de plus de 15%.

Meys.B
Samedi 23 Janvier 2016

Lu 1484 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs