Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hausse de l’indice des prix à la consommation en janvier

Les augmentations les plus importantes ont été enregistrées à Settat, Al Hoceima, Fès et Laâyoune




Hausse de l’indice des prix à la consommation en janvier
D’année en année, le niveau général des prix ne cesse de grimper. Des hausses auto-entretenues et irréversibles, qui ne peuvent en aucun cas être annulées. C’est ce que les économistes appellent un mal nécessaire, mais dont l’effet peut être  estompé par des politiques anti-inflationnistes.
Chose que le gouvernement Benkirane n’a jamais tenté de faire. En effet, selon le Haut-commissariat au plan (HCP), l’indice des prix à la consommation (IPC) a connu, en janvier 2014, une hausse de 0,5% par rapport au même mois un an auparavant.
Une hausse qui s’ajoute aux précédentes qui se sont accentuées depuis l’investiture du gouvernement Benkirane. 
Cette variation résulte de la hausse de 1,1% de l’indice des produits non alimentaires et de la baisse de 0,2% de celui des produits alimentaires, a annoncé jeudi le HCP dans sa note d’information relative à l’IPC du mois de janvier 2014. 
Les variations enregistrées pour les produits non alimentaires vont d’une baisse de 9,2% pour les «communications» à 3,5% pour l’«enseignement».
En glissement mensuel, l’IPC a augmenté de 0,3% en janvier 2014, par rapport au mois précédent. Cette évolution est attribuable à la hausse de 0,5% de l’indice des produits alimentaires et de 0,1% de celui des produits non alimentaires. 
Les hausses des produits alimentaires observées entre décembre 2013 et janvier 2014 concernent principalement les «poissons et fruits de mer» (5,4%), le «café, thé et cacao» (1,9%), les «légumes» (0,8%) et les «viandes» (0,7%). En revanche, les prix ont diminué de 1,9% pour les «fruits». 
Le HCP relève que les hausses les plus importantes de l’IPC ont été enregistrées à Settat (1,2%),  Al Hoceima (0,9%), Fès et Laâyoune (0,6%) et à Meknès, Dakhla et Béni Mellal (0,5%), alors que les moins importantes ont été remarquées notamment à Agadir, Marrakech et Rabat (0,1%).
Dans ces conditions, l’indicateur d’inflation sous-jacente, qui exclut les produits à prix volatiles et ceux à tarifs publics, aurait connu au cours du mois de janvier 2014 une hausse de 0,3% par rapport au mois de décembre 2013 et une hausse de 1,5% par rapport à janvier 2013.

M.T
Mercredi 26 Février 2014

Lu 315 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs