Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hausse de 22% des investissements de la Lydec en 2012

Le total des investissements cumulés depuis 1997 s’élève à 13 MMDH




Hausse de 22% des investissements de la Lydec en 2012
Les investissements de la Lydec ont atteint 1,603 milliard de dirhams (MMDH) au titre de l’exercice 2012 contre 1,312 MMDH l’année précédente, soit une progression de 22%, ont annoncé, samedi, des responsables du gestionnaire délégué de l’eau et de l’électricité dans le Grand Casablanca.
Le total des investissements cumulés depuis 1997 est de 13 MMDH et ce afin d’accompagner la ville de demain, ont-ils indiqué lors d’un séminaire à Azemmour sur le projet «Synergies 2020», relevant que l’entreprise a mis en place en 2012 une stratégie d’investissement reposant sur deux principaux volets, à savoir le renouvellement et l’extension des réseaux relatifs aux quatre métiers, en l’occurrence les équipements, les réseaux d’eau, ceux d’assainissement et d’électricité.
Avec des investissements de près de 914 millions de dirhams, l’assainissement liquide occupe le 1er rang des investissements de la Lydec affichant la plus forte hausse avec près de 32% par rapport à 2011 (691 MDH), due notamment à l’avancement des grands projets, tels que le projet de dépollution Système anti-pollution (SAP) Est.
L’investissement consacré à l’éclairage public a aussi enregistré une augmentation importante avec 321 MDH en 2012 contre 290 MDH une année auparavant, et ce du fait du renouvellement important des candélabres et de l’extension des réseaux pour améliorer le taux moyen d’éclairage.
Les ressources de l’activité eau potable ont également progressé significativement pour s’établir à environ 333 MDH contre 297 MDH, avec notamment l’alimentation en eau de la ville de Bouskoura, ont précisé les différents intervenants.
La gestion du patrimoine de la ville revient à mettre à niveau les réseaux et ouvrages existants grâce à des opérations de renouvellement et de maintenance, ont-ils ajouté, notant qu’au-delà du maintien de la continuité des services, ces opérations ont pour objectif de limiter les pertes (pertes électriques, fuites d’eau potable).
En 2012, l’entreprise a initié le projet «Ville de demain» visant à faire émerger une vision qui appréhende le développement de l’agglomération dans son ensemble et apporte une réponse globale et adaptée aux défis de développement du Grand Casablanca, basée sur les piliers de gouvernance, performance opérationnelle et environnement.

Libé
Mardi 14 Mai 2013

Lu 255 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs