Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hausse de 21% des exportations des fruits rouges durant la campagne agricole 2015-2016

Renforcer les exportations marocaines vers le marché britannique




Les exportations des fruits rouges ont atteint un volume de 96.000 tonnes durant la campagne agricole 2015-2016, dont la majorité provient de la région du Loukkos (province de Larache), soit une hausse de 21% par rapport à la campagne précédente, selon l’établissement autonome de contrôle et de coordination des exportations (EACCE).
Cette performance à l’exportation s’explique par les actions entreprises par l’EACCE, dans le cadre de la stratégie commerciale du Plan Maroc Vert (PMV), visant à consolider la présence de l’offre marocaine sur les marchés internationaux, a indiqué un communiqué de l’établissement.  Et de rappeler qu’une mission B to B a été organisée, les 26 et 27 septembre à Londres, au profit des entreprises marocaines productrices et exportatrices de fruits rouges, en vue de renforcer les exportations marocaines vers ce marché prometteur, évaluer le potentiel et les besoins du marché britannique et de tisser de nouvelles synergies entre les importateurs et les distributeurs de fruits rouges sur ce marché, afin d’explorer de nouvelles opportunités de partenariats économiques, rapporte la MAP.
Aussi, une cinquantaine de rencontres ont eu lieu entre les exportateurs marocains et les principaux donneurs d’ordres de la région opérant dans le secteur des fruits rouges ayant abouti à la concrétisation de contrats d’affaires, outre des visites de terrain à des plateformes de distribution et des exploitations agricoles de fruits rouges, à même de s’approcher davantage de l’expérience britannique en la matière.
A cette occasion, l’Association marocaine des conditionneurs exportateurs de fraises (AMCEF) et l’Association des producteurs de petits fruits rouges (AMPFR) ont mis en exergue le développement qu’a connu ces dernières années le secteur des fruits rouges au Maroc, notamment sur le plan des infrastructures et l’adoption de nouvelles technologies ayant permis une nette amélioration de la qualité du produit, le développement de la culture de la fraise et l’émergence d’autres cultures à forte valeur ajoutée, dont la myrtille et la framboise, a poursuivi la même source.
La superficie totale emblavée en petits fruits rouges dans la région du Loukkos s'est établie, durant la campagne 2015-2016, à 4.000 hectares (ha) au niveau de 550 exploitations, dont 3.000 ha de fraise, 500 ha de myrtille et 500 ha de framboise, selon la Direction régionale de l'agriculture (DRA), notant que la production totale des petits fruits rouges a atteint 130.000 tonnes, ce qui représente 80% de la production nationale.
Les exportations des petits fruits rouges, en état frais et surgelé, au niveau de cette région sont destinées à environ 30 pays de l'Union européenne (UE), d'Asie, des pays du Golfe, d'Australie, d'Afrique du Nord et d'Amérique latine, dont 90% de la quantité totale exportée est accaparée par 6 pays de l'UE.

Vendredi 14 Octobre 2016

Lu 597 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs