Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hassan Rohani ou le retour des réformateurs




Hassan Rohani ou  le retour des réformateurs
En juin, Hassan Rohani, un religieux iranien modéré, crée la surprise de la présidentielle au pays des Ayatollahs, en succèdant au bouillant et fugueux Mahmoud Ahmadinejad. Ouvert au dialogue, il aura symbolisé avec ses 51% de voix obtenus dès le premier tour, le retour des réformateurs au pouvoir. En moins de six mois, il a suscité un regain de confiance bien que parfois accusé de tenir un double discours. L’ex-chef des négociateurs iraniens pour le nucléaire au début des années 2000 qui, aussitôt élu, a affiché son désir de restaurer des "relations constructives avec le monde" a déjà à son actif d’avoir trouvé un accord nucléaire entre Téhéran et le Groupe 5 + 1 (Etats-Unis, Royaume-Uni, France, Chine, Russie + Allemagne). Mais les levées des Grands sont sujettes au test de la bonne conduite et du respect des engagements de l’Iran.

Libé
Mercredi 1 Janvier 2014

Lu 746 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs