Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hassan Nejmi : Pas de démocratie réelle sans démocratie culturelle

Café littéraire à Tahla




Hassan Nejmi : Pas de démocratie réelle sans démocratie culturelle
«Ce n’est pas un luxe, ni une façade à embellir, mais bel et bien une nécessité impérieuse pour l’épanouissement de la personnalité nationale, dans ses facettes plurielles». Tel est le propos d’un intellectuel qui maîtrise bien son sujet. Hassan Nejmi, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a été invité, en fin de week-end à Tahla, autour d’un café littéraire, à l’initiative de l’Association Adrar pour le développement et l’environnement. Il est  convaincu que la culture, fondement historique et civilisationnel, a besoin de toutes ses composantes dans un esprit de brassage, d’union, mais aussi de déclinaison de l’identité nationale. C’est pourquoi il appelle de tous ses vœux à une refonte globale de notre champ culturel, en prenant en considération les différentes composantes du pays. «On ne saurait concervoir de démocratie réelle sans démocratie culturelle», soutient-il.
Partant de ce point de vue, Nejmi a souligné l’importance accordée au patrimoine culturel oral et à sa collecte, en général la culture, dans sa dimension anthropologique comme dans son aspect savant. L’acte d’écrire n’a commencé qu’à des phases historiques ultérieures. D’où la perdition, a-t-il précisé, d’une bonne partie de ce patrimoine oral, notamment en matière de culture  amazighe. Le but de cette refonte réside dans la démocratisation de la vie culturelle marocaine et l’expression dans une société libre et démocratique de toutes les voix, les styles, les modes de vie, les formes de pensée et les manifestations culturelles anthropologiques. « Si la création littéraire arabe n’avait vu le jour qu’avec la dynastie almoravide, la formation du dialecte marocain, tel que nous le connaissons aujourd’hui, a été entamée à l’époque mérinide. D’ailleurs, en l’absence de compilation des différentes créations littéraires, nous ne disposons, aujourd’hui, que d’un texte de cette période, à savoir «Malâbat lkfif» (Jeu du malvoyant)», a précisé ce chercheur en patrimoine oral et qui avait soutenu une thèse de doctorat sur «L’art de l’Aïta oral».
L’histoire du Maroc, selon l’auteur de «Gertrude», avait été marquée à une certaine époque par une prédominance d’une culture mauresque «andalouse», par rapport aux autres genres sous-estimés. Bien qu’elles regorgent de grandes potentialités en matière de musique, de rythmes, de chants, de costumes, de coutumes et traditions ancestrales, ces cultures longtemps dédaignées, à savoir la culture amazighe et celle des «Aroubiya», ont su conserver leurs traits essentiels et marqué leur présence sociale et populaire. Il faut certainement affirmer que la lutte culturelle dans ce sens n’est aucunement étrangère à l’instauration d’une certaine démocratie politique dans son sens large.
Bien avant l’intervention de Nejmi, le chercheur Fouad Lahmidi avait retracé le parcours de l’invité de ce café littéraire, en évoquant les différents prix nationaux et internationaux obtenus et son engagement comme l’un des animateurs  du champ culturel institutionnel, que ce soit au sein de l’Union des écrivains du Maroc ou de « Bayt Achiîr » (la Maison de la Poésie), entre autres. 

Mustapha Elouizi
Jeudi 13 Juin 2013

Lu 518 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs