Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hassan Mégri : Faites vos jeux, rien ne va plus!




Le chanteur. Le compositeur. Le calligraphe. Il dit avoir mis un terme à sa carrière. Mais il ne cesse de créer. Chez lui, il est en atelier d’acte et de réflexion. Le père fondateur de la World music arab, Hassan Mégri, est  l’emblème d’une époque. L’inamovible Hassan incarne bel et bien la génération Mégri. Entretien,  

Libé: De par votre expérience, quelle évaluation faites-vous de la création artistique?
Hassan Mégri : En tant que créateur du mouvement musical Mégri et de la World music arab, il me semble à ma juste connaissance, que composer des chansons par le principe de la fusion avec d’autres modes musicaux occidentaux ne relève pas de la Création, du fait qu’il n’y a aucune saveur de créativité originale et authentique, ni même une fierté de signer des « œuvres » à partir de ce genre de procédé. Donc, à mon humble avis, il est recommandé d’abandonner cette voie qui ne mène à rien. Le plagiat est, aussi, une fausse tentative qui ne peut aboutir qu’à un genre « d’art décadent ».  

Que pouvez-vous dire de la chanson moderne ou dite nouvelle ?
Quelques tentatives sont très louables, mais quelques hirondelles ne font pas le «printemps». Je fais allusion à un merveilleux Printemps culturel et artistique dans lequel il nous est permis à tous de nous exprimer en toute quiétude, avec une liberté  méritée et une démocratie égalitaire. Or, jusqu’à présent, nos artistes, toutes notoriétés confondues, sont mal récompensés pour leurs efforts individuels dans la recherche de modernité et de modernisme artistico-culturel, quitte à prendre le bon exemple de l’Occident. Je pense que «l’ère» de la chanson arabe (dite égyptienne) est révolue ! Cependant, il est grand temps de nous mettre au diapason avec le monde, en optant pour une chanson transculturelle pour dialoguer et  communiquer, d’égal à égal, avec les autres peuples de la planète, tout en veillant à notre identité et notre image qui feront la différence. Aussi, pour répondre avec sincérité à votre question, il faudrait, selon ma propre vision et ma profonde expérience, revoir les critères de ce que  nous appelons au Maroc la chanson dite «moderne». De toute évidence, il est clair que cette nouvelle chanson doit absolument refléter l’âme et le souffle de la World Music, telle que les Mégri l’ont interprétée avec succès.

Sentez-vous une évolution en matière de composition musicale?
Pour élaborer une œuvre  immortelle, il faudrait se lever tôt, à la douce lueur de l’aube pour voir le soleil apparaitre afin d’illuminer le ciel dans toute sa splendeur. N’a-t-on pas dit que les Mégri étaient des pionniers. Sachez que tous les Prophètes ont prêché dans le désert avant d’accomplir leur mission. Quant à moi, ma mission a été de créer la World music arab, c’est à ce niveau que je pourrais parler d’une certaine évolution musicale dans le Maghreb et le monde arabe. Pour moi, les dés sont déjà jetés sur table. Alors faites vos jeux, rien ne va plus.

Que pensez-vous de l'expérience de votre fils Nasroullah?
Nasr Mégri est aussi un élu et un illuminé dans l’art et la création artistique, comme l’ont été son père Hassan, ses oncles Mahmoud et Younès, puis sa tante Jalila qui sont encore une légende vivante pour leurs fans. Ainsi, son expérience ne peut être que bénéfique et louable pour le «Mouvement musical Mégri». Nasr, selon ma vision, serait actuellement le 5ème élément en orbite pour briller tel un astre sur les nouvelles générations qui ont choisi le modernisme et le progrès dans leur vie future. Un lendemain meilleur les attend. Je dirai autant pour Nasr Mégri qui est né sous une bonne étoile et dont les rêves commencent à se réaliser, comme être à l’affiche au même titre que Cheb Khaled dans la clôture du Festival international du raï d’Oujda (2015). Certes, d’autres aventures l’attendent sur les grandes scènes des  festivals au cours desquels il interprétera en tant que flambeau des Mégri, les plus beaux succès nostalgiques de cette famille d’artistes qui ont apporté énormément au patrimoine artistique et culturel du monde arabe. Mais, Nasr nous réserve de très belles surprises sur le plan de la composition, de l’orchestration et des spectacles chorégraphiques, du fait qu’il sera dorénavant accompagné sur scène, par des danseuses professionnelles.

Propos recueillis par Mustapha Elouizi
Jeudi 16 Juillet 2015

Lu 2183 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs