Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hasna Al Maghribia : Marocaine jusqu'à la moelle




Hasna Al Maghribia : Marocaine jusqu'à la moelle
Il est des chanteuses marocaines qui brillent de mille feux sous d'autres cieux et qu'on ne connaît pas assez dans leur pays d'origine. A peine des clips et des bribes d'informations qui nous parviennent  soit des pays du Golfe, soit du Liban ou d'Egypte.
Hasna Al Maghribia n'est pourtant pas à ses débuts dans la chanson. Mais le tube qui la fait connaître auprès du public marocain est, paradoxalement, une chanson marocaine, " Mersoule el hob ", en l'occurrence, composée et interprétée par Abdelwahab Doukkali dans les années 70 et qui n'a pas pris une seule ride. Le but de Hasna n'était pas de profiter du succès de cette chanson et du nom de son auteur. C'est plutôt par amour et attachement à la chanson marocaine, une sorte de nostalgie du fait que Hasna a quitté le Maroc à un âge très jeune.
" Certes, j'ai quitté mon pays natal à un âge très jeune et pourtant je ne l'ai pas perdu de mon cœur. Je garde toujours des liens avec nos coutumes. Mon attachement à la chanson marocaine en est la preuve. Même si je n'habite pas au Maroc, cela ne veut pas forcément dire que j'ai disparu. Mon activité est en évolution, mon art s'épanouit de jour en jour et mon militantisme en faveur de la chanson marocaine est de plus en plus ardent ", tient-elle à préciser.
Sa présence sur la scène de la chanson arabe se confirme de jour en jour comme en témoignent les hommages qui lui ont été rendus aussi bien en Irak où elle fut la première chanteuse arabe à se produire après la crise politique dans ce pays, qu'en Tunisie lors d'une soirée en présence de Abdelwahab Doukkali.
Forte du succès réalisé par ses chansons et ses reprises dont " Hbibi, Hbibi ", qu'elle a chanté en duo avec Demis Roussos sur fond de la mélodie de " Far away ", Hasna a préféré évoluer en toute liberté après avoir travaillé avec Rotana pendant cinq années.
Par ailleurs, Hasna ne fait pas partie de ceux qui en veulent à la chanson marocaine de ne pas être accessible à cause du dialecte. Au contraire, estime-t-elle, cette chanson passe très bien et nombre de chanteurs marocains, à commencer par Abdelwahab Doukkali et Naima Samih, ont charmé les mélomanes dans le monde arabe.
" La chanson marocaine a toujours été appréciée dans le monde arabe. A titre d'exemple, Abdelwahab Doukkali et Naima Samih ont réussi facilement à émerveiller les mélomanes orientaux. Nos rythmes et paroles sont vraiment accessibles. La preuve, quand j'ai repris " Mersoul el hob ", le jeune public arabe l'a beaucoup appréciée. Je l'écoutais en boucle sur toutes les ondes et aussi dans tous les lieux publics ", explique-t-elle.
Et à l'instar de tous les chanteurs marocains établis à l'étranger, Hasna en veut aux organisateurs des festivals au Maroc, à très juste titre d'ailleurs.
Elle voudrait bien se produire devant le public marocain et le connaître de près. Aussi, a-t-elle des projets avec des chanteurs et compositeurs marocains dont Karim Tadlaoui ; des projets qui ont beaucoup de chance d'aboutir, maintenant que son talent est reconnu à travers le monde arabe. 

Par Abdeslam Khatib
Samedi 13 Novembre 2010

Lu 1876 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs