Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Haro sur l'incurie des services de contrôle de l'hygiène : Des spaghettis truffés d'insectes mis en vente à Tafraout




Haro sur l'incurie des services de contrôle de l'hygiène : Des spaghettis truffés d'insectes mis en vente à Tafraout
Aïcha A. veut régaler sa petite famille avec un bon petit plat de spaghettis à la bolognaise. Sauf que le sachet de spaghettis acheté chez l'épicier du coin, lui réservait une  surprise : il contenait outre les pâtes de drôles d'insectes ! Estampillé du nom d'une marque fabriquée à Kénitra et portant une date de péremption fort lointaine, le sachet était pourtant bien fermé. Ce qui témoigne du manque de contrôle et d'hygiène chez le fabricant, spécialisé dans la fabrication du couscous et autres pâtes alimentaires, et du laisser-aller des services chargés du contrôle de la qualité, des prix et de l'hygiène des produits de consommation.
Le hic, c'est que ce n'est pas la première «mésaventure» du genre à être vécue par les  consommateurs tafraoutis.
Il n'y a pas longtemps, un habitant de la ville a eu la malchance d'acheter un pot de confiture contenant, cette fois-ci, des fourmis. Ce qui montre la défaillance flagrante des préposés au contrôle de l'hygiène censés intervenir pour retirer des étals et rayons des commerces tout aliment suspect. Même si du côté de ce service à Tafraout, on se targue des « nombreuses campagnes de contrôle d'hygiène et de répression des fraudes menées de manière inopinée au long de l'année», ces actions s'avèrent malheureusement  inefficaces.
Le nombre de procès verbaux dressés à l'encontre des contrevenants est insuffisant pour pouvoir renverser la vapeur et rétablir l'ordre, ne ciblant à chaque fois  que quelques commerces.
L'insouciance devant l'impropriété de certains lieux de restauration collective saute au yeux. Il suffit de faire un tour du côté des gargotes et laiteries de la ville pour s’en rendre compte. Cuisines crasseuses et fétides, tables bancales, ustensiles noirs de fumée...etc, la propreté semble être le dernier souci des tenanciers des commerces. Certains  bains publics sont impénétrables en raison des odeurs nauséabondes qui y règnent. Leurs carrelages sont sales, des nuées de  blattes et autres cancrelats squattent les lieux en l'absence d'actions de décrassage et de désinfection régulières.
Certaines boulangeries ne sont pas mieux loties. Les poussières et  toiles d'araignées côtoient les employés  des entrepôts et autres lieux de stockage du pain laissés à la portée des rats, cafards et autres bestioles et insectes. Certaines viennoiseries à la qualité douteuse  exhalent des odeurs d'œufs pourris et de margarines rances.
Chez les bouchers, les conditions d'hygiène laissent également à désirer. La viande est exposée sur des étals sans protection avant de la remettre le soir dans des frigos peu conformes aux normes imposables en matière de chaînes de froid. Pis, en l'absence de véhicules spécialisés de transport de viande, les vendeurs transportent leurs marchandises sur des motos et autres moyens de fortune. La santé des consommateurs  est ainsi gravement mise en jeu  par cet état de fait découlant du laxisme et de la passivité des pouvoirs publics.
Au moment où la ville s'apprête à accueillir des milliers d'hôtes à l'occasion  de  son  festival d'été, il serait temps qu'ils réagissent.

IDRISS OUCHAGOUR
Vendredi 9 Juillet 2010

Lu 319 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs