Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Hamid Zoughi présidera le jury du Festival national du court-métrage amateur




Hamid Zoughi présidera le jury du Festival national du court-métrage amateur
Selon un communiqué de l'Association Talassemtane pour l'environnement et le développement, organisatrice de cet évènement, le jury de cette édition comptera pour membres l'écrivain et critique Youssef Ait Hammou, l'universitaire Ahmed Aârab, le critique de cinéma Hassan Moujtahid et la présidente de la section de l'Organisation marocaine d'aide aux non-voyants, Saida Ben Ayad.
Cette édition, organisée en collaboration avec le conseil municipal de Chefchaouen et le Centre cinématographique marocain (CCM), décernera cinq prix, à savoir le Grand prix de Chefchaouen, le prix Outa Lahmam, le prix Ras Elma et les prix des meilleures interprétations masculine et féminine, en plus du prix Talassemtane du meilleur film environnemental décerné dans le cadre d'une compétition parallèle.
Le programme de cette édition comporte aussi l'organisation d'une conférence sur le thème "Chefchaouen dans le cinéma national et international", d'une rencontre ouverte entre le jury du festival et des élèves d'un établissement scolaire et d'une séance de signature du livre "Chefchaouen, histoire et civilisation" du chercheur Mohamed El Kadi, publié grâce au soutien de l'association.
Les organisateurs prévoient également un atelier de formation des coordinateurs des clubs de l'environnement dans les établissements scolaires de la province de Chefchaouen, ainsi que des hommages qui seront rendus à plusieurs personnalités culturelles et artistiques locales et nationales.
Par ailleurs, un hommage sera rendu au président du jury, Hamid Zoughi, pour l'ensemble de sa carrière dans le cinéma et la télévision. La cérémonie d'hommage sera marquée par la projection du dernier long-métrage de Zoughi "Boulanoir", et une rencontre ouverte avec les élèves d'un lycée de Chefchaouen.

6ème édition du 28 au 31 mars à Chefchaouen
Mardi 4 Mars 2014

Lu 522 fois


1.Posté par Abdelkader Almansoure le 08/03/2014 23:35
Au fait je me demande comment ce festival a pris la notoriété de NATIONAL or, on sait qu'il existe avant lui le festival national du court métrage de Settat qui est d'une structure à la manière de sa valeur car il est organisé par un ciné club du 7eme art crée en 1991. depuis 23 ans il opère en continuité un riche programme de cinéma. Celui Chaouen une association pour l'environnement et développement est bien loin du domaine de cinéma. A quand la spécificité de ses associations champignons ?

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs