Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Halim Sbaï, directeur du Festival "Taragalte'' : Ressusciter le lien unissant les tribus sahraouies à celles de Tombouctou




Halim Sbaï, directeur du Festival "Taragalte'' :  Ressusciter le lien unissant les tribus  sahraouies à celles de Tombouctou
Halim Sbaï, directeur du Festival "Taragalte, Sahara et culture'', dont la 4è édition aura lieu du 9 au 11 novembre 2012 à M'hamid El Ghizlane, a affirmé que la rencontre culturelle et artistique annuelle ambitionne de ressusciter le lien qui unissait les tribus sahraouies du sud-est du Maroc aux tribus du grand désert, notamment à la ville de Tombouctou (Mali).
Dans un entretien accordé à la MAP, il a expliqué que la 4è édition du Festival "Taragalte'' va accueillir, à cette fin, des responsables du ''Festival au Désert de Tombouctou'' pour qu'ils puissent tout connaître du Festival ''Taragalte'' et cristalliser, ainsi, une vision partenariale donnant aux relations historiques qui unissaient les tribus sahraouies du Maroc aux tribus du grand désert leur vraie dimension.  Halim Sbaï a indiqué que ses premières rencontres avec les responsables du ''Festival du désert de Tombouctou'', notamment Many Ansar, directeur du festival, ont convaincu les deux parties qu'il est inacceptable que l'indifférence caractérise les liens culturels, religieux, sociaux qui unissaient les tribus sahraouies du sud-est du Maroc et les tribus du grand désert, notamment au Mali, d'autant plus que les composantes de l'héritage le hissent au rang de patrimoine de l'humanité.
Le directeur du Festival "Taragalte'', ancien nom de M'hamid El Ghizlane, a précisé que les deux parties ont pu élaborer une première vision de la manière de ressusciter les liens historiques qui unissaient, pendant des siècles, les principaux centres de la vie des nomades et des tribus sahraouies : l'Oasis de M'Hamid El Ghizlane, d'une part, et le centre de Tombouctou au coeur du grand désert d'Afrique, d'autre part.
Dans ce contexte, les deux parties ont exprimé leur volonté d'organiser une caravane ayant pour objectifs de promouvoir les valeurs de solidarité, de coexistence, de ressusciter des traditions, des coutumes répandues dans la société bédouine sahraouie, de donner de l'importance aux valeurs humaines, au patrimoine civilisationnel du désert des nomades dans sa dimension culturelle et sociale. Halim Sbaï a assuré que si la caravane réussit à atteindre ses objectifs, les organisateurs du Festival "Taragalte'' et ''Tombouctou'' donneront à l'initiative une dimension plus africaine, la caravane passera, ainsi, dans les autres lieux où sont installées des tribus sahraouies répandues dans les pays voisins, notamment la Mauritanie, le Niger et le Burkina Faso.
Concernant la fourniture des moyens matériels, la logistique pour concrétiser sur le terrain le projet, le directeur du festival "Taragalte a souligné que les contacts sont établis avec des organisations de la société civile oeuvrant en faveur des cultures nomades, soutenant les efforts visant le développement durable de la région désertique pour recevoir différentes formes de soutien nécessaires à la réalisation du projet.
Il a cité à titre d'exemple une fondation hollandaise qui soutient le Festival "Taragalte'', les organisateurs d'un festival en Suisse qui promeut la culture et le mode de vie dans la région désertique.
Evoquant l'élargissement de rencontres ayant des objectifs similaires, Halim Sbaï a expliqué que le principal but visé est d'attirer l'attention sur l'héritage civilisationnel sahraoui, le sauver de l'anéantissement à travers l'encouragement du tourisme durable, l'incitation de la population locale des oasis au Sud marocain à adhérer aux efforts de développement, à protéger l'environnement sahraoui vulnérable. La quatrième édition du Festival "Taragalte, Sahara et culture'', qui est organisée à l'initiative de l'Association Zaïla pour le développement et la préservation de l'environnement en partenariat avec plusieurs institutions et établissements nationaux et internationaux, s'articulera autour de l'axe central : ''La femme'', notamment, celle du désert. Le programme de la rencontre annuelle célébrant la culture du Sahara prévoit plusieurs activités culturelles, artistiques et sportives.

MAP
Vendredi 2 Novembre 2012

Lu 927 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs