Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Habib El Malki plaide pour l’encouragement de la recherche

Renforcer les capacités nationales en matière de créativité et de modernisation




Habib El Malki plaide pour l’encouragement de la recherche
Habib El Malki, président du Centre marocain de conjoncture (CMC), a souligné, samedi à Marseille, la nécessité d’élaborer une stratégie nationale intégrée pour encourager la recherche scientifique et technique touchant aux secteurs agricole, industriel et artisanal.
Intervenant lors d’une table ronde sur le rôle et la place du système éducationnel dans le bassin méditerranéen, tenue dans le cadre de la 7ème édition de la Semaine économique de la Méditerranée (6-9 novembre à Marseille), M. El Malki a appelé à la réforme du système de la formation et de la recherche et à repenser les modèles de développement afin de renforcer les capacités nationales en matière de créativité et de modernisation.
Il  a, par ailleurs, appelé à accorder un intérêt particulier aux nouveaux métiers, soulignant la nécessité pour l’université de s’ouvrir sur son environnement, notamment entrepreneurial.
De son côté, le directeur des études et des prévisions financières au ministère de l’Economie et des Finances Mohamed Chafiki a relevé que le Maroc est devenu, grâce au modèle de modernité qu’il incarne, un acteur clef dans l’économie du savoir, et qui est conscient que la réponse aux interrogations actuelles réside dans des projets innovateurs tels que ceux liés à l’énergie solaire, l’automobile et l’aéronautique, faisant remarquer que l’intérêt porté à la formation constitue un élément décisif dans la promotion de ces secteurs.  L’expérience marocaine prouve que la modernisation et la créativité dans le domaine technologique est tributaire de la liberté de pensée et de création à travers la modernisation des institutions, qui a été, a relevé M. Chafiki, consacrée par la réforme constitutionnelle permettant ainsi au Royaume de s’ouvrir sur le Nord.
Placée sous le thème «La culture, facteur de développement économique en Méditerranée», la 7ème édition de la Semaine économique de la Méditerranée, qui a connu la participation d’une vingtaine de pays dont le Maroc, ambitionne à travers des conférences, ateliers et tables rondes, d’apporter une contribution globale et documentée à la problématique du développement économique dans le bassin méditerranéen, notamment les enjeux des stratégies de l’eau, la coopération entre les entreprises des deux rives et la création d’une place financière régionale des petites et moyennes entreprises et les entreprises familiales.  L’édition de Marseille, désignée capitale européenne de la culture pour 2013, a été marquée par l’organisation de nombre de rendez-vous économiques sous le signe «Pour une Méditerranée de la créativité et de l’innovation: une ambition pour la jeunesse» avec pour objectif de définir les champs d’action en matière de capital humain, d’infrastructures, de climat des affaires et d’économie numérique.

Libé
Lundi 11 Novembre 2013

Lu 408 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs