Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Habib El Malki aux festivités du 1er mai à Marrakech : «Il est impératif d’unifier l’action syndicale pour réussir les réformes»




Le 1er mai, c’était l’occasion pour Habib El Malki de rencontrer la classe ouvrière et la population marrakchie. Le deuil était là, suite à l’attentat abject ayant frappé la ville ocre. Mais également la foi en un Maroc poursuivant avec détermination le processus des réformes entreprises tous azimuts.
Dans son allocution, Habib El Malki, membre du Bureau politique de l’USFP, a tenu d’abord, au nom du parti, à saluer les militantes et les militants de la FDT et à les féliciter de leur sens de responsabilité, des énormes sacrifices qu’ils ont consentis et de leur fidélité pour que le Maroc soit un pays sans grandes disparités sociales, qu’il leur appartienne de droit.
Il est temps que les changements se concrétisent sur le terrain et ne soient plus que des slogans et que les Marocains vivent ces mutations à travers l’amélioration de leurs conditions matérielles  et professionnelles, a-t-il poursuivi.
Il a également précisé que l’USFP considère que la classe ouvrière a contribué au développement du Maroc, qu’elle est l’un des piliers du parti comme l’un de ses fondateurs. Sans la classe ouvrière, l’USFP ne peut continuer et ne saurait faire passer son message. L’importance et la symbolique de l’USFP sont étroitement liées à la classe ouvrière dans sa lutte pour le changement, la démocratie, la liberté et la dignité, a souligné Habib El Malki.
Tout en indiquant que sans dignité, le citoyen ne peut avoir confiance en  l’avenir de son pays et s’assurer de l’avenir de ses enfants, il a souligné que ce que nous vivons et ce que connaissent, actuellement, de nombreux pays arabes, est une lutte commune pour la dignité.
Concernant l’attentat terroriste  perpétré tout récemment à Marrakech, Habib El Malki a souligné dans son allocution que le Maroc, quoique visé,  traverse une période particulière marquée par de grandes réformes aux niveaux politique, économique et social.
En vue de faire réussir ces grands chantiers de réformes, il est impératif d’unifier l’action syndicale. De ce fait, la FDT déploie de grands efforts  à ce niveau sur les plans local, régional et national, car sans unité syndicale, l’on ne peut progresser ni réaliser des acquis  auxquels nous aspirons tous, a-t-il confirmé.
La fête du premier mai est également une occasion de protestation contre les ennemis du progrès, du développement et des valeurs universelles et démocratiques, a-t-il conclu.

L B
Mardi 3 Mai 2011

Lu 235 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs