Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Habib El Malki : L'institution législative a envoyé des messages forts à l'adresse de l'opinion publique nationale et étrangère

La Chambre des représentants clôture sa première session de l'année législative




La Chambre des représentants a clôturé, lundi, la première session au titre de l'année législative 2016-2017.
Intervenant lors de la séance plénière de clôture, le Président de la Chambre des représentants, Habib El Malki, a indiqué que cette session, qui peut être considérée comme transitoire, a été placée essentiellement sous le signe de la restructuration interne, soulignant que le Bureau s'est attelé, une fois élu, à ses multiples tâches.
Le Bureau a tenu une série de réunions consacrées au parachèvement des structures de la Chambre, à l'élaboration des visions et à la définition des moyens nécessaires à l'accomplissement des missions constitutionnelles et représentatives de l'institution législative outre la concertation avec les présidents de groupes parlementaires autour de la thématique de l'évaluation des politiques publiques conformément aux règlement intérieur de la Chambre et à la Constitution eu égard à l'importance de cette nouvelle attribution dans la mise en œuvre de la transparence, de la reddition des comptes et de l'évaluation des impacts des interventions publiques sur le vécu des citoyens et le processus de développement, a-t-il fait savoir.
D'autre part, le Bureau a veillé à la constitution des groupes d'amitié parlementaires avec les parlements et représentants des parlements au sein des organisations parlementaires multilatérales, a indiqué M. El Malki, mettant en avant l'importance des rôles desdits groupes d'amitié dans la défense des intérêts du Royaume et la consolidation des relations avec le reste des institutions législatives en soutien à la diplomatie nationale.
Le Bureau a également repris l'étude du dossier relatif à la révision du règlement intérieur afin de le rendre conforme aux dispositions de la Constitution notamment ses articles 14 et 15 et aux dispositions de la Loi organique définissant les modalités de présentation des pétitions aux pouvoirs publics et des doléances dans le domaine législatif, afin d'améliorer le règlement intérieur de la Chambre et garantir l'efficience et l'efficacité de l'action parlementaire à différents niveaux. Et de rappeler la réunion commune, le 26 janvier dernier, de la Commission des affaires étrangères et la Commission de la justice sur "le rapport national au titre de la troisième phase du mécanisme de l'Examen périodique universel" et son rôle dans la mise à nu des allégations de ennemis du Maroc et de faire connaître les efforts du pays dans la préservation des droits humains à travers notamment les législations et mécanismes dont la Constitution de 2011 est le couronnement.
Cette session, dans le contexte spécial que vit le Maroc d'aujourd'hui, "est l'occasion de s'arrêter sur certains aspects de la situation actuelle et des réalisations à différents niveaux et aussi de se poser les questions auxquelles l'on se doit, en tant que composantes politiques et élites nationales, d’apporter des réponses pour le bien de notre pays et pour l'amélioration de notre pratique afin de se placer à la hauteur des attentes de Sa Majesté le Roi et du peuple marocain en vue d'être tous à la hauteur des défis auxquels on fait face", a dit M. El Malki.
L'élection du Président de la Chambre, des vice-présidents et présidents des commissions parlementaires ainsi que l'annonce des listes des présidents de groupes parlementaires "constituent le début d'une bonne préparation des travaux et des multiples chantiers en devenir, et a également permis à l'institution législative, sans aucun doute, d'envoyer des messages forts à l'adresse de l'opinion publique nationale et étrangère, a-t-il fait noter, indiquant que le Maroc, son Roi, son peuple et ses institutions exécutives et législatives sont unis en ce qui concerne les causes de la nation, l'unité territoriale et les défis étrangers".
Cette position s'est concrétisée à travers l'adoption à l'unanimité par la Chambre des représentants du projet de loi N° 01.17 portant approbation de l'acte constitutif de l'Union africaine (UA), en prélude à la consécration du retour triomphal à cette institution, sous la conduite de S.M le Roi Mohammed VI, a relevé M. El Malki, soulignant que cette session restera gravée dans la mémoire collective nationale et dans l'histoire de l'action parlementaire sous le signe de la session du retour du Maroc au sein de l'UA, un évènement salué par la communauté internationale en considération de la position du Royaume et de son poids à l'échelle régionale et continentale.

Mercredi 15 Février 2017

Lu 955 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs