Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Gunaco et Vigogne, ces camélidés menacés d'extinction




Moins connus que le lama et l'alpaga, mais plus "précieux" par leur laine, deux camélidés sauvages des Andes péruviennes, la vigogne et le guanaco, se voient menacés par le braconnage, la contrebande ou l'élevage, au point d'être au bord de l'extinction dans le cas du guanaco.
Des communautés du sud-est andin célèbrent en juin le festival du "Chaccu" ("corral" en quechua), durant lequel des villageois forment une immense chaîne humaine pour encercler des troupeaux de vigognes et procéder à la tonte, une manne pour des populations parmi les plus pauvres du Pérou.
Régulièrement la presse du sud rapporte des massacres de vigognes dans des zones de montagne isolées. 100, 200 animaux tués d'un coup, délestés de leur laine, et les carcasses laissées sur place, comme en avril encore à Lucanas, à 800 km de Lima.
C'est que le petit animal fauve (90 cm au garrot) au fin museau est prisé de la haute confection.
"Sa laine, une des plus fines au monde avec des fibres de 12 microns, atteint 3-400 dollars le kilo à l'état brut", estime Eliseo de los Rios, directeur de l'Institut péruvien des Alpacas et Camélidés à Arequipa.
Et dans les vitrines de luxe d'Italie ou du Japon, deux importateurs friands, un manteau en vigogne peut atteindre 30.000 dollars.   
"Pour des centaines de familles des montagnes d'Ayacucho, le commerce (légal) de la laine de vigogne signifie une chance de sortir de la pauvreté", explique José Sarmiento, président de la communauté rurale de Lucanas.
"Il génère des emplois, des centres de santé, des classes".
Douze villages de la région ont formé avec une centaine d'entreprises un consortium "Pérou-Vigogne", pour renforcer les moyens de surveillance et de lutte contre le braconnage. Une unité spéciale créée en 2009 par l'Etat n'a guère eu d'effet.
"Les braconniers ont des 4X4, de meilleures armes que la police", se désole une source de l'administration de la faune.
La vigogne (vicugna vicugna) a néanmoins eu de la chance: la prise de conscience d'un danger d'extinction - 10.000 spécimens dans les années 80 - a conduit à une législation, en 1993, octroyant aux communautés rurales le contrôle sur le négoce et le soin des troupeaux dans leurs zones.
Résultat: les vigognes seraient 200.000 aujourd'hui au Pérou, premier exportateur mondial.
On est loin des 3,8 millions d'alpagas ou des 1,2 million de lamas.
Mais la vigogne a été dégradée récemment de "vulnérable" à "préoccupation mineure", dans l'échelle des espèces menacées de l'Union internationale pour la conservation de la nature (IUCN).
"Le guanaco (lama guanicoe) moins fortuné, a été victime de plusieurs choses", estime De los Rios : Il a été tué pour sa viande, autour des campements d'un secteur minier informel en expansion, qui menace aussi son habitat. Il a subi la concurrence du bétail pour le pâturage. Enfin, plus massif (jusqu'à 110 kg) et plus sauvage, il est un trophée plus prisé de chasse sportive.
"Surtout, il a souffert d'être méconnu, ignoré", malgré une laine presque aussi précieuse (14 microns), et donc a été l'objet de peu de préoccupations des autorités, malgré de récentes mobilisations conservationnistes.
Si les guanacos pullulent en Patagonie argentine, ils dépasseraient à peine 3.500 spécimens au Pérou. Ils seront "éteints dans le pays d'ici quelques années, faute de mesures urgentes", prédisent des experts de faune péruvienne.
Un comble pour l'animal considéré comme l'ancêtre génétique du lama commun.

AFP
Lundi 28 Juin 2010

Lu 435 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs