Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Guerre de chiffres autour des entrées touristiques


Alors que le ministère de Tourisme s’abstient de communiquer sur le nombre total des touristes étrangers, son homologue de l’Economie et des Finances annonce des chiffres qui donnent le tournis.



Guerre de chiffres autour des entrées touristiques
Qui a raison et qui a tort ? Le ministère du Tourisme ou bien celui de l’Economie et des Finances?
Alors que le ministère du Tourisme s’est abstenu de communiquer sur le nombre total des touristes étrangers ayant visité le Maroc en 2012, son homologue de l’Economie et des Finances  a précisé  dans un document relatif aux résultats préliminaires de l'économie nationale durant l'année 2012 qu’il a rendu public vendredi dernier, que le nombre total de touristes étrangers s’est élevé à  fin novembre dernier à 11.710.000.
 Il est à souligner, dans ce sens, que la dernière fois où le ministère du Tourisme a communiqué sur le nombre global des touristes remonte à octobre dernier. A cette date,  le Royaume avait enregistré l’arrivée de 8,1 millions de touristes, contre 8,017 millions un an plus tôt, soit une hausse d’environ 1%,  selon un rapport de l’Observatoire du tourisme. A en croire son homologue de l’Economie et des Finances, en l’espace d’un mois, le Maroc a pu attirer 3.693.000 de touristes sachant que novembre est une période creuse pour ce secteur.   
Une confusion qui remet en cause la crédibilité des chiffres publiés par ces deux départements.  Ce qui fait planer de sérieux doutes sur la fiabilité  de ces statistiques.
Au moment où  le département de M. Hadad s’est abstenu de communiquer sur le nombre global de touristes étrangers, il a, tout de même, annoncé l’ensemble des autres indicateurs relatifs aux performances du secteur tertiaire.  En effet, selon un communiqué rendu public jeudi par ce département, durant le mois de décembre, l’activité touristique a maintenu son rythme de croissance amorcée depuis le mois de juin avec une progression des arrivées des touristes étrangers de séjours (TES) aux postes frontières de +2% par rapport à décembre 2011.
Les principales augmentations ont été enregistrées au départ des marchés espagnols, britanniques et italiens avec respectivement +5%, +4% et +3%. De même, les nuitées dans les établissements d’hébergement touristique classés ont enregistré une hausse de +8% pour le mois de décembre, principalement à Agadir avec +21%, El Jadida-Mazagan (24%), Essaouira-Mogador (+17%) et Oujda-Saidia (+13%). Les destinations telles que Casablanca, Fès et Marrakech ont  affiché  respectivement des  progressions de +8%, +5% et +3%.  Il est à noter que les marchés espagnol, anglais et hollandais ont enregistré respectivement des progressions cumulées de +3%, +1%, et +1%. Tandis que les arrivées des  touristes français, allemands, italiens et belges ont affiché de légères baisses allant de -1% à -5%. Les nuitées totales réalisées dans les établissements d'hébergement touristique classés à fin décembre 2012, ont enregistré une hausse de +4% par rapport à la même période de 2011 (+1% pour les touristes non‐résidents et +11% pour les résidents).
A fin 2012, la hausse des nuitées a concerné presque toutes les villes touristiques : Casablanca (+10%), Tanger (+6%), El Jadida-Mazagan (+13%) et Essaouira-Mogador (+14%). Les 2 pôles touristiques Marrakech et Agadir ont continué à cumuler à eux seuls près de 60% des nuitées totales, avec une évolution de +3% au niveau de Marrakech. Au terme de l’année 2012, l’activité touristique des non-résidents au Maroc a généré 58,2 milliards de DH.
Comment se fait-il que le ministère dispose de ces tous chiffres et en même temps ne souffle mot sur le total des touristes ?
Pourquoi le ministère du Tourisme continue-t-il de prêcher le vrai pour masquer le faux ?  La réponse est simple : l’échec de la Vision 2010 l’oblige à ressasser le vœu de voir le »Maroc accueillir «20 millions de touristes à l’horizon de 2020». Surtout en ces temps où les professionnels du tourisme dénoncent de plus en plus le manque de visibilité quant aux prévisions pour l'année 2013 et que dans le meilleur des cas, celle-ci pourrait fort bien ressembler à la précédente.

Mohammed Taleb
Lundi 11 Février 2013

Lu 988 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs