Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Grogne des magistrats et indifférence du gouvernement

Benkirane tarde à mettre en application le discours Royal du 20 août




Grogne des magistrats et  indifférence du gouvernement
La tension monte dans le secteur de la justice. Devant l’indifférence du gouvernement voire son incapacité à résoudre les problèmes du secteur, le club des magistrats est monté encore une fois au créneau pour réclamer l’opérationnalisation du discours Royal du 20 août 2009 et qui prévoit l’indépendance financière du pouvoir judiciaire. La mise à niveau du secteur de la justice passe essentiellement par cette indépendance. Pour attirer l’attention, pour la énième fois, de l’opinion publique et du gouvernement, les magistrats comptent organiser plusieurs sit-in, et ce en application des décisions du bureau exécutif du club des magistrats.
 Dans un communiqué, ledit club rappelle à Ramid sa promesse d’améliorer la situation matérielle des juges dans les deux ans à venir. Ramid avait annoncé dans un communiqué du ministère de la Justice et des Libertés du 07 octobre 2012 que cette amélioration se fera dans les deux ans à venir et que dans le cas contraire, il admettrait  qu’il avait échoué à réaliser l’un des principaux  points de la réforme de la justice. 
Il faut dire que le ministre de la Justice n’est pas parvenu à gérer la plupart des dossiers de son département. Et dans une démocratie qui se respecte, l’échec est suivi d’une démission. Mais puisque Ramid et ses compères ont une autre conception de la démocratie, il est fort probable que le bras de fer entre le ministre et les magistrats va se poursuivre et par conséquent, le projet de réforme, annoncé par le gouvernement, ne sera qu’un coup d’épée dans l’eau. 
Le communiqué du club des magistrats précise également qu’il a été décidé, en guise de contestation, de retarder les audiences d’une demi-heure, et ce du 20 janvier courant au 24 du même mois. Cette durée passera à une heure dès le 27 janvier jusqu’au sit-in national prévu le 08 février, jour où  le Bureau exécutif du club annoncera une grève nationale dans le secteur de la justice.Il convient de rappeler que le nombre total de juges en exercice au Maroc s’élève à 3905 magistrats dont 902 femmes, selon les statistiques officielles du ministère. Par ailleurs, le communiqué réitère son boycott de toutes les activités organisées par le département géré par Ramid. 
Il exhorte également tous les magistrats à ne pas utiliser leurs  moyens personnels dans l’exercice de leur fonction jusqu’à ce que l’Etat déploie tous les moyens nécessaires à leur mission. «  Notre cause est juste et légitime car elle se base sur des dispositions constitutionnelles. Le gouvernement Benkirane doit assumer ses responsabilités pour l’opérationnalisation du discours Royal du 20 août 2009. Une société sans l’indépendance du pouvoir judiciaire ne peut aspirer à une justice juste et impartiale», a confié à « Libé » Yassine Makhli, président du club des magistrats du Maroc. Plusieurs études marocaines et internationales ainsi que la Constitution de 2011 ont mis l’accent sur le rôle primordial de l’indépendance du corps de la magistrature dans la réforme de la justice et ont considéré cette dernière comme une condition sine qua non à tout développement de la société. Mais Ramid and CO ont des raisons que les experts n’en ont pas.  

Kamal Mountassir
Mardi 14 Janvier 2014

Lu 2911 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs