Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Grogne des clubs féminins de football : La Fédé veut imposer son projet d’un championnat à une poule




Les clubs féminins de football sont mécontents des décisions unilatérales prises par la fédé de A2F. Rebelote ! Notre valeureuse fédération à travers la fameuse commission centrale chargée de gérer le football féminin veut imposer son projet d’un championnat à une seule poule au lieu de deux actuellement. «L’émancipation de ce secteur n’est certainement pas liée au nombre des groupes, c’est plutôt une question de moyens et de gestion» , explique le président d’un club de la Ligue de Meknès-Tafilalet. Le problème est donc structurel et nécessite un programme bien défini dans le temps et avec les moyens adéquats et les compétences appropriées. Il y a presque deux décennies que le football féminin vit les mêmes difficultés, souffre de la même gestion anarchique et la même improvisation. Ledit projet envisage également l’annulation pure et simple de la seconde division et par conséquent, diminue énormément toute motivation lors de la compétition. Sur le plan matériel, plusieurs clubs seront contraints au désistement. Ce qui fera le bonheur des défenseurs d’un championnat calqué sur celui des garçons avec les mêmes équipes. Il y aurait plusieurs clubs qui vont changer de nom en cédant leur «Registre sportif» à un club plus riche et qui ne possède pas une section féminine. Comme à l’accoutumée, après chaque déboire, échec ou revers, notre honorable fédération fait l’autruche et pratique la politique de la fuite en avant. Au lieu de mettre en œuvre une stratégie qui  aurait pour objectif une véritable restructuration, la bande A2F fait encore une fois dans l’improvisation et  tente de garnir la vitrine. Une démarche dont les conséquences sont là. Un concours qui n’est pas capable de produire des équipes nationales en mesure de concurrencer au niveau continental ni même régional.
Le football féminin a besoin d’une restructuration qui commencerait à la base et non au sommet et avec les moyens qu’il faut et les femmes et les hommes qu’il faut. Il est impératif d’élaborer une stratégie basée sur l’organisation de championnat aux niveaux des ligues et des régions  ayant comme objectif la formation de différentes sélections notamment  celle des moins de vingt ans. Pour la première division, on gardera les deux poules tout en rectifiant le tir avec un play-off entre les quatre premiers clubs de chaque groupe. C’est l’avis de beaucoup de techniciens et d’observateurs et à leur tête l’ancien directeur technique Slimani. Un projet bien ficelé que la fédé a préféré mettre dans ses tiroirs pour ne pas dire dans sa corbeille.

KAMAL MOUNTASSIR
Mercredi 29 Février 2012

Lu 278 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs