Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Grippe porcine : Inquiétudes sur la fabrication en masse des vaccins




Grippe porcine : Inquiétudes sur la fabrication en masse des vaccins
A l'approche du pic attendu de la pandémie de grippe H1N1 dans l'hémisphère nord, les espoirs placés dans une vaccination massive se heurtent à de fortes inquiétudes sur la capacité de production des grands laboratoires, très inférieure aux premières estimations.
Margaret Chan, directrice générale de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), indiquait le week-end dernier que l'on ne disposerait pas de vaccins en quantité suffisante “dans les prochains mois”. Elle estimait à 900 millions de doses la capacité annuelle de production mondiale de vaccins anti-grippaux, pour une population mondiale de 6,8 milliards d'habitants.
L'OMS avait estimé en juillet que l'ensemble des grands laboratoires pourraient produire jusqu'à 94 millions de doses par semaine à partir de la mi-octobre, pour autant que la souche ait un bon rendement. Ce qui équivaudrait à 4,8 milliards de doses par an.
Mais elle est revenue sur ce chiffre à la mi-août en estimant qu'il faudrait diviser par deux voire par quatre ces estimations -soit une prévision de production annuelle d'environ 1,2 milliard de doses. Les chiffres avancés par Margaret Chan ce week-end sont encore en-dessous de ces prévisions.
Les laboratoires expliquent ces révisions par le rendement de la souche du virus, inférieur à ce qui était attendu.
Selon le laboratoire suisse Novartis, le chiffre avancé par Mme Chan se baserait sur “une capacité théorique de l'industrie” fondée sur des rendements identiques à ceux du vaccin contre la grippe saisonnière.
Novartis compte pouvoir produire “environ 100 millions de doses cette année”, les rendements étant “assez bas”, a déclaré un de ses porte-parole.
Il s'était initialement fixé pour objectif de fabriquer 150 millions de doses par an.
Le laboratoire a commencé une production à large échelle des antigènes sur lesquels repose le vaccin, et les livraisons devraient pouvoir commencer “au dernier trimestre” et se poursuivre en 2010.
Le britannique GlaxoSmithKline (GSK), qui indiquait début août avoir en commande 291 millions de doses, affirme aujourd'hui qu'il sera en mesure de satisfaire toutes les commandes. Il précisait en août que les premières livraisons auraient lieu en septembre et se poursuivraient fin 2009 et début 2010, avec un rythme dépendant du rendement de la souche.
Il s'est refusé cette semaine à donner des précisions sur les capacités et le rythme de production du vaccin. “Les volumes dépendront d'une série de facteurs”, dont le rendement de la souche, a-t-il indiqué à l'AFP. GSK s'est plaint à plusieurs reprises d'un rendement faible.
Chez le français Sanofi-Pasteur, où l'on indique seulement qu'on attend “incessamment” les résultats des essais cliniques, on se refuse aussi à toute précision sur la capacité de production.
A la mi-août, un porte-parole de Sanofi-Pasteur avait affirmé cependant qu'une fois la production vraiment lancée, en novembre-décembre, “plusieurs dizaines de millions de doses” sortiraient par semaine.
L'autre grand acteur dans ce domaine est le laboratoire américain Baxter, qui reste très discret sur sa capacité de production. Selon les derniers chiffres publiés par la firme, elle aurait 80 millions de doses en commande.
Les premiers vaccins Baxter ont été livrés à la Grande-Bretagne. La France a, elle aussi, reçu les premières doses, mais elle n'a pas révélé son fournisseur.
Enfin, parmi les petits producteurs nationaux, le laboratoire chinois Sinovac, qui avait annoncé à la mi-août la mise au point d'un vaccin en une seule dose, a indiqué cette semaine qu'il espérait produire deux millions de doses par mois. 

AFP
Samedi 5 Septembre 2009

Lu 222 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs