Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Grand prix du Festival du cinéma de Martil : Les courts-métrages “Al Hayat Al Kasira” et “El Rio” primés




Les courts-métrages "Al Hayat al kasira" (vie courte) du réalisateur marocain Adil El Fadili, et "El rio" (la rivière) du réalisateur péruvien Adrian Saba, ont remporté, ex-aequo, le Grand prix du Festival du cinéma de Martil, dont la 11ème édition s'est achevée samedi soir à Martil.
Pour sa part, le film "El orden de las cosas" (l'ordre des choses) du réalisateur espagnol, José Esteban Alenda, a remporté le prix du jury, alors que le court-métrage "Adios mama adios papa" (adieu maman adieu papa) du réalisateur espagnol, Luis Soravilla Hernandez, s'est vu adjugé le prix du défunt critique du cinéma marocain Noureddine Kichti.
Dans la catégorie film documentaire, le Grand prix de Martil est allé au film "El mundo de Raul " (le monde de Raoul) des réalisateurs cubains Jessica Rodriguez et Zoe Miranda.
Quant aux courts-métrages marocains "Clics et déclics" du réalisateur Abdelilah El Jaouhary, "Alam Akhar" (un autre monde) du réalisateur Mohamed Oumai, "Eu nao quero voltar sozinho" (je ne veux pas partir seul) du réalisateur brésilien Daniel Ribeiro, et enfin "Naia a lua" (Nahia la lune) du réalisateur brésilien "Thais Bologna", ils ont obtenu l'éloge du jury.
Le film du réalisateur Adil El Fadili raconte la vie d'un garçon né sous le signe de la disgrâce et la malédiction. Sa mère meurt à l'accouchement et depuis, il enchaîne des situations catastrophiques qui le marqueront toute sa vie.
Le film "dans l'ordre des choses", raconte, quant à lui, la vie de Julia qui passe la majorité de son temps dans la baignoire, et petit à petit elle va s'armer de son courage pour changer l'ordre des choses.
Ce Festival annuel consacré aux cinémas marocain, espagnol et latino-américain, s'est ouvert, lundi dernier, avec un vibrant hommage à l'acteur marocain Hamidou Ben Messaoud et à l'actrice espagnole Concha Cuetos.
Près d'une cinquantaine de films, dont 35 courts-métrages et 11 documentaires en compétition, ont été projetés durant ce festival organisé par le Club de Martil pour le cinéma et la culture, en partenariat notamment avec la municipalité de la ville.
Lors de cette édition, c'est le cinéma égyptien qui a été fêté avec un hommage au réalisateur Khaled Youssef et la projection de certains courts-métrages de ce pays.
Le jury du concours des courts-métrages, doté de trois prix à savoir, le Grand prix de la ville de Martil (40.000 DH), le prix spécial du jury (20.000), et le prix du défunt critique du cinéma marocain Noureddine Kichiti (10.000 DH), a été présidé par le réalisateur marocain Mohamed Ismail. Pour ce qui est du concours du film documentaire, doté de 20.000 DH, il a été présidé par le Canadien Daniel Gervais.
Outre la projection des films courts et des documentaires, ce Festival a été marqué par un colloque sous le thème "Le cinéma en tant que témoin de la période contemporaine ", organisé à la Faculté des lettres et des sciences de Martil, partenaire de cette manifestation culturelle. Parmi les pays participant à ce festival figurent, outre le Maroc, l'Espagne, le Portugal, l'Argentine, le Brésil, le Chili, Cuba, la Colombie, le Pérou, en plus de l'Egypte.

MAP
Mardi 7 Juin 2011

Lu 448 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs