Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Grand maître de la musique arabo-andalouse : Hommage au virtuose Haj Ahmed Piro




Haj Ahmed Piro, grand maître de la musique arabo-andalouse recevra, le temps d'une soirée à l'Institut du Monde arabe (IMA) en pleine Place Mohammed V à Paris, un vibrant hommage de ses élèves, Bahaa Ronda et quelques anciens membres de l'ensemble Chabab Al Andalous.
Le public et les nombreux amateurs de cette musique ancestrale porteuse de traditions et d'histoire seront invités les 14 et 15 mai à voyager à travers les rimes et notes de Haj Ahmed Piro, un des piliers d'un héritage musical qui met en avant le plus beau de la poésie arabe et de la musique andalouse.
La Musique Gharnati (de Grenade, dernier bastion arabe d'Andalousie) a en effet connu un renouveau dès les années 1920 au Maroc, avec Mohamed Bensmail à Oujda et Mohamed Benghabribt à Rabat. Ainsi, Haj Ahmed Piro a contribué à la sauvegarde et au développement de cette part du patrimoine qui concerne presque tout le Maghreb, de la Libye jusqu'au Maroc, en passant par l'Algérie et la Tunisie.
S'appuyant sur une terminologie presque identique à celle de la musique andalouse marocaine, Attarab al Gharnati, ou la musique gharnati, s'est épanouie à Rabat et Oujda.
Né à Rabat, Ahmed Piro y a étudié le Coran sous l'égide de Hajj Othman Jorio, qui dirigeait les meilleurs élèves chanteurs. Il y a suivi l'enseignement musical de Moustafa Maaroufi et Omar Al Oufir et s'est perfectionné auprès du maître Hussayn Belmeki Hajjam tout en écoutant sur Radio Alger les concerts des plus grandes voix du gharnati de l'époque: Dahman Ben Achour, Cheikh Mnawar et Mohammed Sadiq Bjawi.
Il a enregistré plus de cent heures de gharnati à la radio-télévision marocaine, en compagnie de l'Orchestre de Rabat pour la musique gharnati, sous la direction du défunt Ahmed Bennani.
Certains des membres de l'orchestre, dont Bahaa Ronda elle-même, sont des élèves du maître Piro et d'anciens membres de l'association Chabab Al Andalous fondée en 1987 par de jeunes amateurs de musique ayant en commun une passion inconditionnelle pour l'héritage artistique de l'Andalousie et le souci de le préserver. L'orchestre, dans la formation présentée les 14 et 15 mai sera dirigée par Mohamed Amine Debbi et accompagné de Mme Bahaa Ronda. Cette native de Rabat en 1974 est issue d'une famille mélomane et adepte de la musique traditionnelle marocaine. Elle est amatrice des suites vocales et instrumentales (noubas) ainsi que des grands poèmes de la musique gharnati.

MAP
Vendredi 7 Mai 2010

Lu 473 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs