Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Grand écran et relations femmes-hommes

Festival international de film documentaire à Agadir




Grand écran et relations femmes-hommes
 
 
 
 
 
La 6-ème édition du Festival international de film documentaire  (FIDADOC), initiée par l'Association de culture et d'éducation par l'audiovisuel (ACEA) aura lieu, du 28 avril au 04 mai prochains, à Agadir.
"Première manifestation cinématographique marocaine exclusivement dédiée aux films documentaires, le FIDADOC est devenu au fil des éditions le rendez-vous incontournable des passionnés du genre dans notre pays", a-t-on indiqué dans un communiqué de l'ACEA.
 Sa programmation, qui est "reconnue par le public comme les professionnels pour son exigence artistique", comprend "une compétition internationale, un panorama et des séances spéciales (cartes blanches, hommages, ciné-concert), outre des projections en plein air dans les quartiers d'Agadir et la région de Souss-Massa-Drâa, ajoute-t-on de même source.
"Tourné résolument vers la jeunesse, le FIDADOC propose également des séances thématiques spécifiquement destinées aux écoliers et collégiens de la ville ainsi qu'aux étudiants de l'Université Ibn Zohr", poursuit cette source.
Cette 6e édition se déroulera sous le parrainage de deux personnalités éminentes, en l'occurrence le réalisateur français Nicolas Philibert et la programmatrice libanaise Rasha Salti (Festival international de Toronto), précise le communiqué, en ajoutant : "Ils seront présents à Agadir tout au long de la semaine, pour partager leur passion du cinéma documentaire avec nos spectateurs et les apprentis cinéastes venus de tout le Maroc participer à la ruche documentaire". 
Au menu de cette programmation, une large place sera dédiée à une thématique dont les échos résonnent fortement dans la société marocaine, à savoir : "Les relations entre les femmes et les hommes à travers le monde", en particulier "l'évolution de leurs rôles respectifs".
Y sera également mis en valeur "le dynamisme de la création documentaire chez nos voisins du Maghreb et du Machrek", qui demeure "marquée par le métissage des genres et des supports, ainsi que "l'apport des nouveaux outils numériques de tournage et de diffusion à l'écriture cinématographique", précise-t-on.

MAP
Vendredi 24 Janvier 2014

Lu 532 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs