Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Grand Prix de l’animation du FICAM : Khalid Hammadi en résidence d’artiste à l’Abbaye Royale de Fontevraud




Khalid Hammadi, lauréat de la 6ème édition du Grand prix Aïcha de l’animation du Festival international de cinéma d’animation de Meknès (FICAM), se trouve actuellement et y demeurera jusqu’au 2 août prochain, à la résidence d’artiste de l‘Abbaye Royale de Fontevraud. Cette prestigieuse institution culturelle française est partenaire du FICAM (Festival international de cinéma d’animation de Meknès) et du Grand Prix Aïcha de l’animation depuis 2009. Ainsi, il recevra une bourse de 1200 euros tout en côtoyant les plus grands noms de l’animation internationale dont le réalisateur indépendant japonais Yamamura Koji, invité de l’Abbaye dans le cadre du Grand atelier tenu du lundi 4 au vendredi 8 juillet.
Khalid Hammadi est le 3ème artiste marocain à bénéficier de cette bourse après Aziz Oumoussa (Institut national des Beaux Arts de Tétouan) et El Mehdi El Ouazzani (Ecole des Beaux Arts de Casablanca).
Rappelons que Khalid Hammadi était récemment en résidence d’artiste à l’Ecole de cinéma d’animation Georges Meliès (Orly, France) où il préparait son premier court-métrage d’animation «Cauchemar ou réalité» grâce auquel il a remporté le Grand Prix Aïcha de l’animation 2011 doté de 50.000 DH. Ce Prix lui a été remis lors de la cérémonie d’ouverture du 11ème FICAM. Ce grand événement co-organisé par l’Institut français de Meknès et les Conserves de Meknès-Aïcha s’est tenu à l’IF de Meknès du 15 au 20 avril dernier.
Natif de Boudnib, Khalid Hammadi étudie en ce moment à l’Institut national des Beaux Arts de Tétouan, partenaire du FICAM. Il a découvert le cinéma d’animation dans les ateliers de formation du festival. Son court-métrage raconte l’histoire de Najoua, 13 ans, qui entre dans un cybercafé pour y effectuer une recherche sur un exposé. Elle commande un jus de pomme et se place devant un écran. Une information sur l’environnement  la choque et provoque en elle une mûre réflexion… 
D’une durée de 5 minutes, ce court-métrage sera entièrement réalisé en images de synthèse (3D). 

Libé
Vendredi 8 Juillet 2011

Lu 321 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs