Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Gouvernement et partenaires sociaux reprennent langue : Le dialogue social entame sa session printanière




Gouvernement et partenaires sociaux reprennent langue : Le dialogue social entame sa session printanière
La session printanière du dialogue social a entamé hier ses travaux au siège de la Primature. Elle intervient sur demande des différents partenaires sociaux, notamment la FDT qui avait saisi le Premier ministre, lui demandant de programmer une réunion dans les plus brefs délais afin de prendre connaissance  des revendications essentielles et urgentes de la classe laborieuse et de leur trouver les solutions adéquates.
La FDT avait, dans  un communiqué du bureau central en date du 28 mars, inscrit  sa demande dans le cadre de ce qu’elle a qualifié de processus de nature « à renforcer le climat de confiance et à réunir les conditions de réussite du chantier historique relatif aux réformes constitutionnelles et politiques, et ce sur la base de propositions de solutions pratiques répondant au seuil minimum des revendications des travailleurs et disposant de l’efficience et de la capacité à même d’apaiser  les aspects de la tension sociales grandissante ». 
A rappeler que les revendications urgentes exprimées par la FDT dans la correspondance envoyée au Premier ministre, consistent en une augmentation adéquate des salaires et des pensions de retraite en rapport avec la hausse des prix, la généralisation des pensions dans le secteur privé ainsi que la création de nouveaux postes d'emploi au sein de la fonction publique et le secteur privé.
Ces revendications concernent également la généralisation de la couverture médicale, la mise en œuvre de l'accord social conclu avec les professionnels du transport, la création d'une caisse d'indemnisation sur le chômage, la mis en place effective de la caisse d'indemnisation pour perte d'emploi et l'instauration d'indemnités pour le travail dans les zones difficiles et reculées.
La FDT a également appelé à la promotion exceptionnelle des fonctionnaires qui remplissent les conditions requises depuis 2003, à la révision du système de promotion, de notation et d'évaluation et à l'ouverture du dialogue sectoriel. 

LARBI BOUHAMIDA
Mardi 5 Avril 2011

Lu 615 fois


1.Posté par said le 05/04/2011 14:56
bonjour
vous dites democratie on vous demande de degager
le peuple veut des elus du peuple pas des elus de la rachoua
chaab yourid isqat anadam

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs