Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Google fait perdre 46.000 dollars à un jeune entrepreneur d’origine marocaine

Idriss Sami a gagné son pactole grâce aux annonces Adsense




Google fait perdre 46.000 dollars à un jeune entrepreneur d’origine marocaine
Cette affaire remonte à quelques mois. Mais elle n’avait pas fait grand bruit jusqu’à ce que des médias et sites Internet occidentaux décident de s’y intéresser de plus près.
De quoi s’agit-il ? Idriss Sami, jeune entrepreneur franco-marocain de 19 ans, a développé un site, MesTextos.com, permettant aux internautes d’envoyer des SMS gratuitement à toutes les destinations du monde.
Afin de monétiser le site qu’il a lancé avec Ayoub Sami en 2006, il décide d’intégrer sur son site web des annonces Adsense (régie publicitaire de Google). Jusque-là tout allait bien. Le site reçoit même des encouragements du géant américain, comme c’est de tradition entre éditeurs et annonceurs.
Cette idylle ne va pas durer puisque, du jour au lendemain, Google décide de bloquer le compte Adsense du jeune entrepreneur et annonce qu’il ne percevra pas la mirobolante somme de 46.000 dollars contenue dans son compte.
Dans le mail qui lui est adressé, Google évoque une violation des politiques de son programme. En d’autres termes, Idriss Sami n’aurait pas respecté les règles édictées par le géant américain du net. Google accuse Mestextos.com de fraude au clic, une pratique courante dans ce programme et qui consiste à inciter les internautes à cliquer sur les annonces. Ce qui explique que les CTR et CPC soient énormes et aient atteint des niveaux incroyablement élevés.
Chose que réfute Idriss Sami qui signale, par ailleurs, que l’équipe de Google Adsense s’était même proposée de l’aider à améliorer ses revenus 15 jours avant cet incident. Le jeune homme avait même reçu « des commentaires positifs au sujet de son travail », rapporte le site italien Techgenius.it.
Quoi qu’il en soit, Sami dit ne  pas avoir   été averti sur un éventuel « problème avec son site jusqu’à ce qu’il soit trop tard. Par ailleurs, les règles de publicité de Google en français sont un peu différentes de celles publiées en anglais », rapporte Businessinsider.com.  Ce qui donne lieu à quelques incompréhensions.
Pour ce site, l’un des supports anglo-saxons les plus connus, « ce que révèle une fois de plus cette triste affaire, c’est que Google «France» est différent de Google «Irlande» qui est aussi différent de Google «USA» avec des discours différents pour les trois. On peut avoir un avis de quelqu’un de Google France et une décision différente d’un gars de Google Irlande puis une décision prioritaire qui passe avant les autres, de la part d’un type de Google USA », déplore-t-il.
Le refus de Google de verser de l’argent à un éditeur n’est pas nouveau. Des incidents similaires ont été signalés aux Etats-Unis où des éditeurs ont lancé des poursuites à l’encontre de Google, accusé de refuser soudainement et sans explications de les payer dès lors que leurs sites commençaient à rapporter plus, rappelle Businessinsider.com
Pas étonnant donc si Idriss Sami refuse d’abandonner ses gains. Le jeune homme compte s’attacher les services d’un avocat pour récupérer ce qui lui revient de droit, estime-t-il. Comme bon nombre de personnes l’ont fait aux Etats-Unis. 
Entre-temps, le jeune entrepreneur apprenait dans un mail daté du 28 janvier qu’il a été interdit des programmes publicitaires de Google jusqu’à nouvel ordre et que les 46.000 dollars ont été remis aux annonceurs. 

Alain Bouithy
Samedi 23 Août 2014

Lu 2902 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs