Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Gad Elmaleh s’allie à Netflix

Le show sera bel et bien proposé au Maroc




Dès janvier prochain, le géant
du streaming, Netflix proposera,
en exclusivité et dans 190 pays, le nouveau spectacle de Gad Elmaleh, dans lequel
l’humoriste raconte sa vie de franco-marocain
expatrié aux Etats-Unis.


Gad Elmaleh continue de conquérir le cœur des Américains. Après avoir été dirigé au cinéma par Steven Spielberg dans «Les aventures de Tintin», puis sur le petit écran par Woody Allen dans la mini-série HBO «Crisis in six scenes», l’humoriste marocain de 45 ans débarque sur Netflix. «Gad part en live», son spectacle enregistré à Montréal au printemps dernier, sera mis en ligne sur Netflix, le 24 janvier 2017. Ce sera la première pierre d’une collaboration entre l‘humoriste et la plateforme, sur laquelle il proposera un spectacle «100% en anglais» plus tard dans l’année. Les abonnés de l’Hexagone ne seront pas les seuls à en profiter, puisque le show sera proposé dans 190 pays où Netflix est disponible. D’abord en français, puis plus tard en anglais. Dans «Gad part en live», l’artiste s’appuie sur sa vie de frenchie aux Etats-Unis pour se moquer des différences culturelles des deux pays et régaler l’audience de situations absurdes qu’il vit encore aujourd’hui outre-Atlantique où l’humoriste s’est installé, depuis quelques mois.
«Pendant longtemps j'ai vu tous mes humoristes préférés sur Netflix et aujourd'hui c'est un véritable honneur d'être à leur côté», explique Gad Elmaleh. «La vision internationale de Netflix rejoint totalement ma vision de l'humour et de la création en général qui doit dépasser les frontières. Pouvoir disposer du contenu à tout moment sur Netflix surtout en humour rejoint cette énergie du 'live'», ajoute-t-il.
Dans un entretien accordé au quotidien français «Le Parisien», Gad Elmaleh explique qu’il passait des journées entières à regarder des spectacles de comédies diffusés sur Netflix. «Secrètement je me disais "j'aimerais avoir le mien". Et puis Netflix m'a contacté, c'était super flatteur !», avoue l’artiste. «L'idée c'était de filmer un spectacle au moment où il était inventé. On a choisi Montréal pour la captation, parce que le public y est francophone et que cela avait plus de sens pour un spectacle en français, en Amérique du Nord. La création s'est faite en live en quelque sorte. J'avais toujours rêvé de le faire en France, finalement j'ai réussi outre-Atlantique. Ça s'inscrit dans ma vision de l'humour et de la diffusion de cet humour. Grâce à Netflix, n'importe qui peut regarder mon spectacle dans le monde à n'importe quelle heure du jour et de la nuit. Pour un francophone c'est énorme !», souligne Gad, toujours dans le même entretien, avant de préciser qu’il y a un côté interactif comme sur les réseaux sociaux où il est très présent ces derniers mois. «Je suis maintenant dans ce rythme d'échange avec le public. Mes blagues et mes sketches sont inspirés du réel. C'est une vraie dynamique, j'utilise Instagram pour en tester quelques-unes et ça fait marrer les gens», a conclu Gad.

M.O
Samedi 19 Novembre 2016

Lu 1026 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs