Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

GDF Suez remporte le projet de la centrale à charbon de Safi

L’ONEE et Safiec signent un contrat d'achat et fourniture d'électricité d'une durée de 30 ans




GDF Suez remporte le projet de la centrale à charbon de Safi
L’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE) et Safi Energy Company S.A. (Safiec) viennent de conclure un contrat d’achat et de fourniture d’électricité d’une durée de 30 ans pour le projet de la centrale à charbon propre de Safi. Le projet porte sur la construction et l'exploitation d'une méga-centrale à charbon de 1.386 MW en deux tranches de 693 Mw chacune ainsi que la vente de l’électricité générée par cette centrale à l’ONEE, a indiqué un communiqué de GDF Suez qui forme avec Nareva Holding (Maroc), et Mitsui & Co., Ltd. (Japon) le consortium retenu à l’issue d’un processus d’appel d’offres international.
Cette centrale de dernière génération, précise le communiqué, sera caractérisée par une optimisation des performances environnementales et un rendement élevé en comparaison avec des centrales conventionnelles. Elle permettra ainsi une baisse significative des émissions de CO2 et une réduction des coûts associés au combustible.
Elle sera également dotée d’un système d’électro-filtre à étages multiples pour le captage des poussières et des particules fines, d’un équipement de désulfurisation des gaz de combustion à l’eau de mer (FGD) pour la capture du dioxyde de soufre et d’un système de réchauffage des gaz de combustion (GGH) pour l’élimination de l’impact visuel.
Des assurances qui  ont certes été officiellement données mais qui sont loin  de dissiper les inquiétudes de bon nombre de Safiots pour qui le choix de la construction de ce nouveau site de production de l’électricité suscite à la fois des doutes et une certaine incompréhension. Ceci d’autant plus que le contexte national et international préconise la diminution des émanations de dioxyde de carbone et le développement des énergies renouvelables.Ils s’interrogent sur le choix du charbon sachant que si l'utilisation de ce dernier, notamment dans les centrales électriques, a fait et continue à faire des progrès énormes en matière de réduction des émissions de polluants tels que le soufre, les oxydes d'azote et les particules fines, il n’en demeure pas moins que rien ou presque n'a changé en matière d'émission de gaz à effet de serre. Les centrales au charbon actuelles dégagent certes sensiblement moins de CO2 par KWH produit que les anciennes (du fait de leur meilleur rendement) mais elles en émettent deux fois plus qu'une centrale à gaz. Entre 2002 et 2025, les émissions de CO2 liées au charbon devraient donc augmenter de 60 %. Les Safiots redoutent le pire. En effet, la mise en service de la nouvelle centrale consommera, selon certaines sources, 9.220 tonnes de charbon par jour, soit 3.300.000 t/an, ce qui va provoquer annuellement le rejet de près de 8.580.000 tonnes de CO2, 5.280 de NOx, 1.188 tonnes de SOx et 28 de tonnes de métaux lourds. Plus grave, ces déchets ne seront pas retraités, ou très peu, et seront en grande partie rejetés dans l’atmosphère. Les habitants de Safi ne croient pas à l’argument selon lequel le nouveau site utilisera du charbon propre. Ils estiment que « le charbon propre n'existe pas et que c’est un leurre ». Preuve scientifique à l’appui, ils affirment que  les experts en chimie de l’environnement confirment qu’au jour d’aujourd’hui, ni la captation ni la rétention du CO2 ne sont maîtrisées.   La centrale de Safi, rappelle-t-on, sera construite par l’équipementier sud-coréen Daewoo Engineering & Construction Co. D’un montant de 1,8 milliard de dollars US, le contrat de construction y afférent a été signé le 9 août 2013 entre ce constructeur et la société SAFIEC.
L'investissement est estimé à 2,5 milliards de dollars, dont une petite part en fonds propres. Concernant le bouclage financier du projet, il est prévu pour le premier trimestre 2014 et l’exploitation commerciale de la centrale débutera en 2017. Mais aucune information n’a filtré sur le prix de cession de l'électricité ou sur son mode de calcul sachant que l'électricité produite sera vendue  à l'Office marocain sous le régime de producteur indépendant (IPP).

Hassan Bentaleb
Vendredi 13 Septembre 2013

Lu 1192 fois


1.Posté par curieux le 13/09/2013 09:50
vous soulevez la question de l'utilisation du charbon polluant,mais vous omettez de parler de l'eau que va utiliser cette centrale électrique:
l'immense quantité d'eau utilisée ne peut etre que de l'eau de mer ,problème posé lors du projet de construction de la centrale thermique de mohamadia ,
l'eau de mer contient du sable entre 2 et 5g/ litre suivant les houles qui agitent la mer ,des milliers de mètres cubes de sable peuvent rentrer dans les bassins de décontation et ceci par jour ,
la question est cruciale ;où va le sable déconté ?c'est une tres grande richesse à protéger et à utiliser pour les BTP ,
malheuresement chaque organisme travaille sans mettre au courant les diverses compétences pour donner leurs avis ,
alors va-t-on accepter d'étudier l'idée de ne pas jeter ce sable en mer pour s'en débarrasser et charger un autre organisme pour ramasser ce sable et le vendre,
autrement dit la gestion de l'eau de mer doit etre confié à un organisme adapté ,il est donc temps de le créer !

2.Posté par curieux le 14/09/2013 10:42
merci pour la censure de mon commentaire sur le sable de mer !où est donc la démocratie que vous chantez pour faire progressiste et socialiste!

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs