Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Funérailles officielles à Fès des quatre fonctionnaires de police décédés dans un accident




Les funérailles officielles des quatre fonctionnaires de police relevant de la préfecture de police de Fès, décédés dimanche soir dans un accident sur l'autoroute Meknès-Khémisset, se sont déroulées lundi à Fès.
Les quatre cercueils, recouverts du drapeau national, ont été transportés à la préfecture de police où une cérémonie a été organisée en reconnaissance des sacrifices consentis par ces martyrs du devoir.
Dans un climat de piété et de recueillement et en présence notamment du wali de la région de Fès-Meknès, gouverneur de la préfecture de Fès, Said Zniber, des autorités judiciaires et des familles éplorées, les quatre fonctionnaires ont été promus, à titre posthume, au grade administratif supérieur, en application des Hautes instructions Royales. Les quatre fonctionnaires de police, Jilali Seffi, Abderrahim Ghannami, Mohamed Ouichou et Adel Kayti, sont décédés dans un accident de la route, à leur retour d’une mission à Casablanca, a indiqué le préfet de police de Fès, Abdelilah Essaid.
Il a fait part de l'affliction ressentie suite à la disparition de ces fonctionnaires de police qui étaient de retour d'une mission au service de la nation.
Les dépouilles de ces martyrs du devoir national ont été inhumées et des versets coraniques ont été récités et des prières élevées pour le repos de leur âme, implorant le Tout-Puissant de les accueillir dans son vaste paradis parmi les prophètes, les martyrs et les vertueux. Des prières ont été également élevées pour préserver SM le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine et l’ensemble de la famille Royale.
Sa Majesté le Roi Mohammed VI, a bien voulu prendre en charge personnellement tous les frais des obsèques de ces quatre fonctionnaires de police relevant de la préfecture de police de Fès.
En application des Hautes instructions Royales, le directeur général de la sûreté nationale a promu les quatre fonctionnaires au grade administratif supérieur, tout en chargeant les services sociaux des fonctionnaires de la sûreté nationale d’organiser des funérailles officielles pour les victimes et d’apporter toute l’aide nécessaire à leurs familles.

Mercredi 4 Janvier 2017

Lu 2741 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant, Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toutes circonstances, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito









Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs