Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

“Frontieras”, le dernier né de Farida Belyazid

Un film dédié entièrement à la cause du Sahara marocain




“Frontieras”, le dernier né de Farida Belyazid
Dans une allocution prononcée, à l’occasion de la projection en avant-première de ce film, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a indiqué que le film a pour objectif de déjouer les manœuvres visant la falsification des vérités, ourdies par les ennemis de l'intégrité territoriale du Maroc à l'occasion de plusieurs festivals de cinéma, notamment le Festival de Berlin (Allemagne), le Festival international du film de Moscou (Russie) et le Festival international du film de Toronto (Canada).
Le film de Farida Belyazid, une œuvre artistique qui traite de la question du Sahara d'une manière positive, inaugure le cycle de projection de plusieurs autres films dans la même veine ayant pour but de démentir de manière raisonnée les allégations des adversaires du Royaume et de faire échec à leur propagande, à l'instar d'autres films qui l'ont précédé dans le cadre des efforts visant à contrer la campagne fallacieuse destinée à dénier les droits légitimes du Maroc sur ses provinces du Sud.
Le film invite les cinéphiles à parcourir nombre de régions et villes du Sahara marocain. Le scénario, qui marie techniques du documentaire et fiction, est basé sur le personnage de Maite, une jeune réalisatrice espagnole (interprétée par Romina Sanchez) qui effectue un périple pour enquêter sur la question du Sahara marocain.
Romina Sanchez, qui avait été bernée par les thèses erronées des ennemis de l'intégrité territoriale, se rend compte de l'inexactitude de ses idées reçues et découvre la vérité sur le Sahara marocain après avoir côtoyé les habitants sahraouis et constaté de visu leur attachement à la mère patrie.
Le film met en valeur la culture du Sahara marocain à travers sa musique, ses danses (El Guedra), ses poésies, sa gastronomie, les us et coutumes de ses habitants, leurs fêtes et leurs souks (Moussem de Tan Tan), de même qu'il donne à voir des paysages pittoresques superbes et des monuments historiques antiques aux villes de Laâyoune, Dakhla, Smara, Tan Tan et Tarfaya.

MAP
Mardi 4 Février 2014

Lu 696 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs