Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Frederic Damgaard : Une action soutenue au profit de la culture marocaine




Frederic Damgaard : Une action soutenue au profit de la culture marocaine
Frédéric  Damagaard est devenu une sorte d’icône pour l’art et la culture au Maroc. En effet, depuis qu’il a foulé le sol marocain, voilà plus de vingt ans, il s’est entièrement consacré à la cause culturelle en explorant les fins fonds des régions où il a vécu, notamment la région d’Essaouira, ce qui a fait de lui un grand connaisseur.
A cette région, il a dédié l’essentiel de son œuvre. Il a ainsi promu des peintres qui étaient d’illustres inconnus, les a encadrés et médiatisés au Maroc et à l’étranger au point d’en faire une école à part. Sur le plan historique, il a dirigé et édité des ouvrages sur les relations diplomatiques entre le Maroc, sous le règne de Sidi Mohammed Ben Abdallah, fondateur d’Essaouira et d’autres pays européens, notamment le Danemark, son pays d’origine. Au plan ethnologique et sociologique, il a édité des recherches sur la confrérie des Regraguas et son pèlerinage, dans un ouvrage illustré par de très belles photos, car Damgaard est aussi un bon photographe, et a consacré plusieurs travaux à la région d’Essaouira, point d’intersection entre le pays arabe au niveau des Chiadma, et le pays berbère, au niveau des Haha.
De ce mariage arabo-berbère auquel s’ajoute l’apport africain, il a tiré beaucoup d’enseignements. Car Essaouira est, à vrai dire, un véritable laboratoire de coexistence culturelle. L’ex-Mogador a de tous temps constitué un point de passage de personnes et de marchandises en provenance d’Orient et du Sahara et à destination de l’Europe et de l’Amérique.          
  Frédéric Damgaard n’a ménagé aucun effort pour sortir cette région de l’oubli et de la léthargie qui l’a frappée pendant des années. Les habitants d’Essaouira sont tous unanimes à reconnaître le rôle joué par ce grand mécène qui a aidé bien des familles de sortir de la misère en détectant des talents qui n’avaient besoin que d’un déclic et qu’il a réussi à faire valoir.
Que d’honneurs et de considération de par le monde pour ces « peintres singuliers » d’Essaouira qu’il a sortis de l’ombre et qu’il a fait connaître dans les musées et les salles d’exposition en Europe. Frederic Damgaard, en ethnologue averti, a su déceler les points de divergence et les points de ressemblance entre ces artistes issus d’origines différentes. Car parmi ces peintres, certains sont d’origine gnaouie africaine, d’autres d’origine berbère, ce qui donne à leurs œuvres un certain cachet certes, mais où les racines font vite de ressurgir.
C’est pour consacrer la promotion des peintres et la recherche historique et ethnologique que l’Académie française, Sciences –Arts –Culture lui a décerné la Médaille de Vermeille, une distinction à très haute valeur symbolique.
Mais c’est sans doute la décoration de Daamgard par le Souverain du Wissam Alaouite qui compte le plus pour lui, comme il ne cesse de le répéter.  Après de très loyaux services rendus à Essaouira, Frederic Damgaard est allé s’installer à Taghazout près d’Agadir. En principe, c’était la retraite, mais comme cet homme hors pair ne peut s’empêcher de s’intéresser à toute sorte d’expressions culturelles, il s’est vite consacré aux peintres d’Agadir qui représentent une école à part, très différente de ce qui se fait à Essaouira.
Il a aussi promu les femmes peintres de cette ville ainsi que les femmes qui font les tapis ; ces femmes à qui il a consacré deux gros ouvrages, très bien documentés et illustrés, intitulés « Tapis et tissage », l’art des femmes berbères du Maroc et « Couleurs berbères », d’Essaouira à Agadir.
Il faut dire que l’action menée par Frederic Damgaard en faveur d’Essaouira et maintenant d’Agadir, a été pour beaucoup dans l’éclosion de talents et l’expression de passions qui ne cherchaient qu’à être explorées. Dans ce sens, c’est tout le Maroc qui lui est redevable pour avoir pu redorer le blason d’une  région qui était presque oubliée il y a encore quelque temps. 

L
Samedi 26 Décembre 2009

Lu 696 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs