Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Fouilles et restauration de la mosquée de la Kasbah d'Agadir Amghar




Les fouilles et la restauration de la mosquée Lalla baytou Allah de la kasbah d'Agadir Amghar, située dans la province de Tata, ont été entamées le 21 février dernier afin de préserver ce patrimoine régional, a annoncé le ministère de la Culture.
Cette action de préservation et de fouilles archéologiques des vestiges de la mosquée d'Agadir Amghar Akka dans la commune de la kasbah de Sidi Abdellah ben Mbarek relevant de la région de Guelmim Es-Smara, est initiée dans le cadre d'un partenariat international entre la Direction du patrimoine culturel (ministère de la Culture), la commune et l'Organisation non gouvernementale "CISS" (Cooperazione Internazionale Sud-Sud).
 Elle s'inscrit dans le cadre du prolongement du travail d'inventaire général mené par la Direction du patrimoine culturel, entre les années 2003 et 2007, dans la province de Tata, d'une part, et du programme "Renforcement des capacités d'intervention des organisations de base pour la préservation des écosystèmes oasiens au Maroc", porté par le CISS qui travaille dans la province de Tata depuis 2007, d'autre part, précise un communiqué du ministère.
Cette phase opérationnelle a débuté par un travail minutieux de collecte des données historiques, ajoute la même source précisant que les fouilles sont assurées par une équipe de quatre archéologues dont le chef de la division des musées Mohamed Belatik, le conservateur du site de Volubilis Mustapha ATKI, le professeur d'archéologie islamique Ahmed Ettahiri (Institut national des sciences de l'archéologie et du patrimoine) et le professeur d'histoire et d'archéologie islamique Abdallah Fili (Université Chouaib Doukkali/El-Jadida).
L'architecte Salima Naji supervise, quant à elle, les travaux de restauration de la mosquée et la construction d'une enceinte de protection pour préserver le site, dans le respect de l'aspect historique du monument.
Ces fouilles devraient révéler des informations historiques de première importance pour l'histoire locale, régionale et nationale, ajoute la même source, indiquant que Akka est connue comme l'un des pôles politiques et religieux de la dynastie saâdienne à quelques kilomètres de la cité minière et caravanière de Tamdoult, qui organisait le commerce transsaharien des métaux précieux.
La mosquée de la kasbah d'Agadir Amghar devrait à l'issue des travaux, être classée comme patrimoine national par une action conjointe de la Direction du Patrimoine culturel, de la commune et de l'Association Al Agaya pour la solidarité et le développement social.

MAP
Mercredi 7 Mars 2012

Lu 568 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs