Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Forum régional de l’USFP à Essaouira

Mustapha Moutawakil : La religion fait l’objet d’un vol qualifié




Badia Radi : Le gouvernement a tiré profit des mouvements sociaux sans jamais y adhérer

Essaouira a abrité le 5 juin courant le Forum de l’USFP consacré à la région Marrakech-Safi, et ce dans le cadre d’une série de forums similaires initiés par le Bureau politique en guise de mobilisation et de préparation pour les législatives prévues le 7 octobre 2016.
Mohammed Malal, secrétaire provincial et parlementaire d’Essaouira, a saisi l’occasion pour saluer cette initiative qui constitue l’occasion d’entamer une action partisane régionale solidaire. Le quatrième vice-président de la région s’est félicité, en outre, des résultats auxquels le parti est parvenu à Essaouira  lors des dernières élections communales tout en annonçant la forte mobilisation des militants du parti pour adhérer au processus de préparation des prochaines législatives. 
28.000 voix, 221 conseillers communaux et 15 communes gérées par le parti. Tels sont les chiffres, entre autres, qui illustrent la forte présence de l’USFP au sein des conseils élus de la province, a tenu à préciser Mohammed Malal qui s’est dit très optimiste quant aux perspectives tracées par l’association des élus.
Pour sa part, Mustapha Moutawakil, membre du Bureau politique, a condamné «le vol qualifié» que subit la religion du peuple marocain victime d’imposture. «L’USFP a toujours disposé de vrais et de grands oulémas qui ne se sont jamais permis d’instrumentaliser l’islam comme certains le font aujourd’hui», a tenu à préciser Moutawakil qui a condamné toute atteinte aux acquis du peuple marocain dont l’USFP  a payé le lourd tribut plusieurs décennies durant.
Pour Badia Radi, membre du Bureau politique, le gouvernement Benkirane fait tout pour bafouer le processus des réformes politiques et vider la nouvelle Constitution de son esprit moderne afin de priver les Marocains des dispositions qui consolident leurs droits et libertés. Le peuple marocain est désormais menacé dans sa stabilité sociale et financière, a affirmé Badia Radi, chiffres et  rapports de la Cour des comptes à l’appui, à cause des ratages économiques du gouvernement qui continue à cibler le pouvoir d’achat des Marocains malgré la diminution des charges de la Caisse de compensation et de la facture pétrolière.
Tahar Abouzid, membre du Bureau national de la Jeunesse ittihadie, a appelé à la mobilisation des jeunes pour une forte adhésion aux législatives du 7 octobre 2016.
«Le processus de réformes initié par la nouvelle Constitution a perdu cinq ans  avec l’actuel gouvernement qui a profité des fruits des mouvements sociaux marocains sans jamais y adhérer», avait-il souligné.
Pour Fadwa Rejwani, membre du Secrétariat national de l’Organisation socialiste des femmes, la particularité de l’USFP réside dans son histoire et dans son fort soutien à la femme marocaine qui réclame la parité et la liberté face à une offensive conservatrice qui cible tous ses acquis.
Après avoir élu les coordonnateurs provinciaux et régionaux, les participants au Forum issus d’Essaouira, Safi, Marrakech, Rhamna, Kelaat Sraghna, El Haouz, El Youssoufia et Chichaoua, ont publié un communiqué condamnant les manœuvres ciblant l’intégrité territoriale du Royaume et réitérant la position historique du parti sur ce dossier qui nécessite une grande mobilisation nationale. 
Le communiqué a dénoncé les manœuvres du gouvernement au sujet des listes électorales et des lois régissant les prochaines législatives tout en demandant la supervision  des bureaux centraux de vote par des juges. 
Solidaires avec la jeune Chaimaa, victime d’agression à la Faculté de Meknès, les participants ont dénoncé toutes les formes de violence au sein de l’université marocaine. 
Le Forum a pris note des indicateurs négatifs de développement humain dans la région Marrakech–Safi. De ce fait, le gouvernement se doit d’intégrer la région dans les programmes et projets stratégiques. Les problématiques écologiques de la région ont été à l’ordre du jour du communiqué qui avait aussi appelé à la valorisation du patrimoine culturel de la région tout en l’intégrant dans le cadre d’un projet culturel qui réponde aux attentes des enfants, des jeunes, des femmes, des artistes et des intellectuels.


Abdelali Khallad
Samedi 11 Juin 2016

Lu 1071 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs