Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Forum national à Bouznika sur la participation citoyenne des jeunes




Forum national à Bouznika sur la participation citoyenne des jeunes
Le premier forum national sur la participation citoyenne des jeunes s'est ouvert vendredi à Bouznika à l'initiative de la section marocaine de l'ONG internationale «Search for Common Ground»(SFCG).
Dans son intervention devant les jeunes affiliés à cette organisation dont une délégation représentant la section tunisienne ainsi que les membres des associations partenaires, le Directeur Général de SFCG-Maroc, Noufel Aboud a indiqué que le projet de recherche d'une plate-forme sur la participation citoyenne des jeunes, soutenu par l'organisation américaine USAID, a été conçu dans le cadre d'un partenariat avec six associations marocaines basées à Meknès, Al Hoceima, Casablanca, Salé, Agadir et Marrakech et ce, dans l'objectif d'inciter les jeunes à prendre part activement à la gestion de la chose locale.
Tout en notant que la section marocaine de CFCG a vu le jour dans un contexte marqué par de grands changements institutionnels et politiques qui ont débouché sur une remarquable transition démocratique dans la région du Moyen Orient et de l'Afrique du Nord, il a souligné que le Maroc a su relever le challenge de la démocratisation et de la réconciliation à commencer par la création en 2003 de l'Instance Equité et Réconciliation. 
Evoquant particulièrement les avancées réalisées en faveur des jeunes, il a mis l'accent sur l'importance du conseil national consultatif de la jeunesse dans la réponse à toutes leurs préoccupations, affirmant que le succès du projet sur la promotion de participation citoyenne des jeunes est tributaire de trois conditions, à savoir la valorisation des compétences en matière de gouvernance, la consolidation des relations de partenariat gagnant-gagnant entre l'ensemble des intervenants et acteurs de la société, ainsi que la mobilisation de tous pour relever les défis à venir.  L'occasion pour la directrice générale de l'USAID, Dana Mansouri de saluer le dynamisme de la jeunesse marocaine et de la société civile, soulignant que son organisation continuera à soutenir les actions des jeunes en vue de les aider à assumer au mieux leurs responsabilités en tant que promoteurs de dialogue et d'acteurs de changement pour un monde meilleur.
Fondée en 1982, l'organisation internationale Search For Common Ground milite pour une gestion pacifique et apaisée des tensions et des conflits dans le monde. Spécialisée dans la prévention et la résolution de conflits, cette organisation est présente actuellement dans 34 pays dans le monde dont le Maroc où elle s'y est implantée depuis 2001.
La section marocaine cherche à promouvoir une culture de respect mutuel et de dialogue en renforçant les capacités des individus, des organisations, des institutions et des gouvernements, et ce afin de coopérer et de résoudre les conflits de manière constructive. 
L'ONG marocaine planche actuellement sur plusieurs projets portant notamment sur les moyens alternatifs de résolution de conflits par le biais de la médiation, l'implication des jeunes dans le champ politique ainsi que l'immigration et la promotion des valeurs de l'intégration et de la diversité.
MAP
Pour mieux impliquer les jeunes, l'ONG a engagé avec le soutien de l'USAID une formation au profit de 150 jeunes dirigeants sur le thème de la citoyenneté et de la résolution pacifique des contentieux dans des milieux précarisés et au profit aussi de six élus communaux initiés aux techniques de la négociation. L'association entreprend aussi une campagne de sensibilisation sur la gouvernance et la démocratie locale au profit de 6000 jeunes et ce, à travers les médias et les réseaux sociaux.
Et pour se rendre réellement compte des préoccupations des jeunes d'aujourd'hui, l'association mène une enquête à la base de sondages et de rencontres-débat dans les universités, les partis politiques, les associations et les syndicats. 
Cette rencontre nationale de trois jours sera marquée par la présentation des travaux de réflexion de six conseils de jeunes dirigeants relevant de la section marocaine de l'ONG internationale «Earch for Common Ground». 

MAP
Lundi 21 Avril 2014

Lu 252 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs