Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Fortunes diverses pour l’AS.FAR et le FUS en Coupes africaines

Une fois encore, la Ligue des champions sans aucun club marocain




Fortunes diverses pour l’AS.FAR  et le FUS en Coupes africaines
L’AS.FAR s’en est tirée à bon compte en Coupe de la CAF, au moment où le sort était tout autre pour le FUS qui a quitté la compétition en Ligue africaine des clubs champions.
En recevant, samedi au Complexe sportif Moulay Abdellah à Rabat, l’équipe tanzanienne d’Azam pour le compte du match retour des huitièmes de finale de la C2, les Militaires étaient tenus de confirmer le résultat du match aller où ils avaient forcé le nul blanc. Leur qualification n’a pas été de tout repos, puisque les Nationaux ont eu chaud face à cet adversaire tanzanien qui n’a pas manqué de jouer son va-tout, trouvant la faille dès la 7ème minute par l’entremise de Willfred Bocco.
Menés au score, les joueurs de l’AS  FAR n’ont pas tardé à réagir, remettant dans un premier temps les pendules à l’heure sur un penalty transformé par Abderrahim Achakir (11ème mn), avant que Mustapha Allaoui ne double la mise juste avant le retour aux vestiaires (43è). Sachant que l’AS.FAR a joué en infériorité numérique après l’expulsion d’Achakir.
Au cours du second half, les Tanzaniens ont bénéficié d’un penalty manqué par Mwantika (57è) pour que les protégés d’Abderrazak Khairy décrochent leur billet pour le prochain tour de cette épreuve continentale qu’ils avaient remportée en 2005.
Pour rappel, le WAC, deuxième représentant du football national dans cette Coupe de la Confédération africaine de football, devait affronter hier au Complexe Mohammed V à Casablanca la formation mozambicaine de Liga Muçulmana, vainqueur à l’aller par
2 à 0. En Ligue des champions, comme précité, le parcours du FUS a pris fin aux huitièmes de finale pour être reversé désormais en Coupe de la CAF, concours qu’il avait gagné en 2010.
Tenus en échec à l’aller (1-1), les Fussistes n’ont pu faire mieux samedi à Abidjan qu’un nul blanc devant le club ivoirien de Séwé Sport, leader du championnat local et qualifié pour la première fois de son histoire à la phase de groupes, formule réservée au top huit du continent.  
A l’issue de cette rencontre, l’entraîneur du FUS, Jamal Sellami, a fait savoir dans une déclaration rapportée par la MAP que "nous avons eu un match difficile. Les joueurs ont donné le meilleur d'eux-mêmes. Nous avons eu des occasions franches pour scorer mais, par manque de concentration, nous n'avons pas pu les concrétiser. Le groupe est en pleine reconstruction et, comme nous allons être reversés en huitièmes de finale bis de la Coupe de la Confédération africaine de football, nous avons encore du travail à faire".
Bref, une fois encore la Ligue des champions se poursuivra sans aucun club du terroir après la sortie du FUS et l’élimination d’entrée du Moghreb de Tétouan.

Mohamed Bouarab
Lundi 6 Mai 2013

Lu 335 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs