Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Fortunes diverses pour Arsenal et Liverpool




Fortunes diverses pour Arsenal et Liverpool
Arsenal, vainqueur logique de Crystal Palace dimanche (2-0), obligeait Manchester City à dominer Chelsea hier dans le grand choc de la 24e journée du championnat d’Angleterre pour revenir en tête.
 Doublés mercredi par les Citizens après leur nul à Southampton (2-2), les Gunners n’auront pas douté longtemps, même si la venue du modeste 17e les a bien aidés pour cela.
Revoilà néanmoins les joueurs d’Arsène Wenger aux avant-postes avec deux points d’avance sur les Mancuniens (55 contre 53) avant leur duel savoureux contre des Blues qui iront eux à l’Etihad pour revenir à leur hauteur.
Dimanche, Arsenal, malgré l’activité en face de son ancien attaquant Chamakh qui avait à coeur de se montrer, a entamé la rencontre par le bon bout mais celle-ci ne s’est débloquée qu’au retour des vestiaires.

Sans Wilshere ni Ramsey blessés, un autre milieu, le revenant Oxlade-Chamberlain, s’est dévoué quelques semaines après Cazorla pour inscrire ses deux premiers buts de la saison (47, 73) et soulager son camp après avoir lui aussi été longtemps indisponible.
Avant d’affronter Liverpool à deux reprises puis ManU et le Bayern en 17 jours, le principal mérite des Londoniens est de ne pas s’être dispersés quelques jours après leur déception et d’être restés concentrés contre leur rival londonien.  Même si celui-ci possède la pire attaque du championnat, il fallait quand même se méfier de la malice de l’entraîneur Tony Pulis qui enchaîne victoire et défaite depuis six rencontres et avait pris 16 points en 11 matches depuis son arrivée, ce qui avait permis aux Aigles de quitter la 20e place. 
Désormais invaincu depuis dix rencontres (dont huit victoires) toutes compétitions confondues, Arsenal reste également sur plus de 9h sans encaisser de but à domicile. Plus tôt, Liverpool s’est lui pris assez naïvement les pieds dans le tapis en se faisant rejoindre par West Bromwich Albion alors que les Reds semblaient avoir le contrôle des opérations (1-1). Avec 47 points, ils conservent leur 4e place, mais les deux points perdus en route leur auraient permis d’en compter quatre d’avance, et le petit matelas qui va avec, sur Everton, 5e.
Avant de recevoir justement Arsenal samedi, les joueurs de Brendan Rodgers ne peuvent s’en prendre qu’à eux-mêmes de n’avoir pu décrocher leur 6e victoire en 2014, même s’ils restent invaincus sur l’année civile.  Exilé à gauche pour permettre à Suarez d’accaparer les ballons dans l’axe, Sturridge avait pourtant mis son équipe sur orbite en profitant d’un amour de passe de l’Uruguayen pour inscrire son 7e but en six matches, le 17e de sa saison (24). Celui-ci récompensait alors le contrôle absolu de Liverpool lors de la 1re période.

AFP
Mardi 4 Février 2014

Lu 114 fois

Nouveau commentaire :

Votre avis nous intéresse. Cependant Libé refusera de diffuser toute forme de message haineux, diffamatoire, calomnieux ou attentatoire à l'honneur et à la vie privée.
Seront immédiatement exclus de notre site, tous propos racistes ou xénophobes, menaces, injures ou autres incitations à la violence.
En toute circonstance, nous vous recommandons respect et courtoisie. Merci.

Actualité | Monde | Société | Régions | Horizons | Economie | Culture | Sport | Ecume du jour | Entretien | Vidéo | Expresso | En toute Libé | L'info | People | Editorial | Post Scriptum | Billet | High-tech | Vu d'ici | Scalpel | TV en direct | Chronique littéraire | Billet | Portrait | Au jour le jour | Edito










www.my-meteo.fr

Votre navigateur ne supporte pas le format iframe
Votre programme TV avec Télé-Loisirs